Covid-19: Sweta, 38 ans, emportée par la maladie

Avec le soutien de

Fond-du-Sac perd une autre villageoise, deux semaines exactement après le conseiller du village, Yudhisthir Seebocus, 29 ans, décédé le 28 décembre. Sweta Deyalram-Bundhoo, 38 ans, a rendu l’âme le 11 janvier alors qu’elle était admise à l’hôpital ENT après avoir été testée positive au Covid-19. Doublement vaccinée au Sinopharm, elle souffrait de plusieurs complications de santé, selon ses proches.

«Depuis l’âge de 11 ans on lui avait détecté une maladie rare et depuis elle faisait le va-et-vient à l’hôpital pour son traitement et ses médicaments. Elle est ensuite devenue diabétique», confie son frère aîné, Deyalram-Bundhoo, 39 ans. Il regrette de n’avoir pas pu lui dire quelques mots avant qu’elle n’aille à l’hôpital. «Elle a commencé à être malade le samedi 8 janvier vers 1 heure du matin et son époux l’a emmenée à l’hôpital SSRN à Pamplemousses. Sur place, on lui a fait un test PCR qui s’est révélé positif. Elle a immédiatement été admise. Son état s’est détérioré vers 5 heures du matin et elle a été transférée à l’hôpital ENT. Je n’ai pu lui parler avant qu’elle n’aille à l’hôpital. Étant dans l’hôtellerie, j’étais au boulot.»

Sweta Deyalram-Bundhoo, qui était coiffeuse, avait ensuite pris de l’emploi dans un fast-food à Grand-Baie. Divorcée de son premier époux, elle s’était remariée mais voulait assurer un brillant avenir à sa fille de 17 ans pour que celle-ci ne manque de rien. Malheureusement le destin en a décidé autrement. Les villageois et ceux qui l’ont côtoyée se souviennent d’elle comme une femme très amicale et joviale. Sa famille tient à remercier le personnel de l’hôpital ENT pour leur service. «Ils reçoivent souvent des critiques mais pour notre part et l’expérience que nous avons vécue, nous avons constaté que le personnel fait de son mieux. Nous reconnaissons leurs efforts. Ils communiquaient avec la famille régulièrement pour nous informer de la situation et nous expliquer que la maladie de Sweta l’avait rendue trop vulnérable pour combattre le virus», confie ses proches qui arrivent difficilement à accepter cette perte soudaine.

La famille de Sweta Deyalram-Bundhoo relate qu’elle avait subi un test antigénique négatif, la veille. Elle prenait beaucoup de précautions car elle avait toujours eu une santé fragile. Cette semaine, neuf autres patients positifs au Covid-19, âgés de 44 à 90 ans, sont décédés à l’hôpital ENT.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x