Météo: la saison cyclonique peine à démarrer mais attention !

Avec le soutien de
La saison des pluies a démarré mais pas celle des cyclones.

La saison des pluies a démarré mais pas celle des cyclones.

L’on ne souhaite pas malheur, mais la situation est exceptionnelle ! Aucun cyclone, même pas une dépression tropicale, ne s’est formé dans cette partie de l’océan Indien jusqu’à présent. Pourtant, la saison cyclonique a débuté officiellement le 1er novembre 2021, tandis que la période pluvieuse est en cours. En attendant des études approfondies afin d’en connaître les causes, Ram Dhurmea, directeur adjoint à la station météorologique de Vacoas, affirme que plusieurs facteurs sont à l’origine de cette situation. D’abord, la présence du phénomène La Niña, d’une intensité modérée dans l’océan Pacifique, a un impact sur la météo mondiale et dans notre région. 

«Nous avons constaté qu’au sud du bassin océan Indien, les anticyclones, parfois assez forts en cette période, sont non seulement persistants mais évoluent aussi un peu plus au nord alors qu’ils auraient dû être plus au sud. Cela a fait souffler un air un peu plus sec dans la région. Nous constatons aussi que la température de la mer dans la zone équatoriale n’a pas atteint un niveau exceptionnel jusqu’à présent avec même des poches d’eau un peu plus froide que la normale», explique-t-il. Outre des anomalies dans la température de l’océan, dans le «couloir de la formation de systèmes dépressionnaires», les conditions atmosphériques, par exemple le cisaillement et l’anomalie de pression, ne sont pas aussi appropriées pour le moment. 

Dans son «Seasonal Climate Forecast», la station météorologie mauricienne a estimé que cette région de l’océan Indien allait connaître entre neuf et onze tempêtes. Météo France Réunion avait prévu entre huit et douze formations. Toutefois, ce nombre sera revu à la baisse vers la misaison, c’est-à-dire fin janvier ou début février, par la station météorologique de Maurice. 

Les météorologues mauriciens rappellent que dans le passé, il n’y a pas eu de formation cyclonique en novembre et décembre. La plus récente est celle de la saison 2016-2017 et 2017- 2018, mais il y a eu des cas avec quatre formations dans un mois comme durant janvier 2018, explique-t-on. Dans le passé, quand La Niña était modérée comme c’est le cas actuellement, il y a quand même eu une activité cyclonique comme il a été constaté lors de la saison 2010- 2011 avec trois «baptêmes». «Il est très improbable que nous n’ayons aucune formation durant une saison cyclonique. Même dans les années précédentes pendant lesquelles on a eu des conditions similaires de La Niña, on a eu des formations qui ont atteint le stade de tempête et cyclone. Si jamais nous n’avons aucune tempête, il faudra une étude approfondie à la fin de la saison pour connaître les causes exactes qui sont à l’origine de cette situation vraiment atypique. Cela paraît très improbable vu que nous nous attendons à une tempête dans la région durant la dernière semaine de janvier 2022. Plus encore, nous avons encore devant nous les mois de février et de mars qui pourraient être actifs sur le plan cyclonique. Attendons voir», déclare Ram Dhurmea. 

Un passionné de météo, Vishal Kawal, qui gère des pages spécialisées sur Facebook, rappelle que quelques saisons cycloniques ont démarré avec retard. «Le record tardif pour le début de la saison cyclonique sous l’ère du satellite géostationnaire, qui date de 1998, est celle de 1998-1999. Il y a eu le baptême d’un cyclone le 16 janvier 1999. C’était Alda. Lors de la précédente saison, il y a eu Annacelle le 8 février 1998», explique-t-il. Alda s’était formé dans le Canal du Mozambique, mais son intensité maximum n’était qu’une forte tempête tropicale. 

Lors de la saison cyclonique de 2020-2021, il y a eu seize systèmes qui s’étaient formés dans la région. Le premier, Alicia, avait atteint le stade de cyclone tropical le 16 novembre 2020.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x