Covid-19: la flambée des cas s'est poursuivie cette semaine dans le monde

Avec le soutien de
Une personne tient une bougie durant une veillée d'hommage aux infirmières mortes du Covid-19, dans le parc Lafayette à Washington, le 13 janvier 2022.

Une personne tient une bougie durant une veillée d'hommage aux infirmières mortes du Covid-19, dans le parc Lafayette à Washington, le 13 janvier 2022. 

La pandémie de Covid-19 a poursuivi cette semaine sa flambée partout dans le monde, sauf en Afrique, première région à voir ses contaminations décroître après la vague Omicron: voici les évolutions hebdomadaires marquantes, issues d'une base de données de l'AFP.

Indicateur important, le nombre des cas diagnostiqués ne reflète qu'une fraction du nombre réel des contaminations et les comparaisons entre pays sont à prendre avec précaution, les politiques de tests différant fortement d'un pays à l'autre.

Pour les statistiques par pays, l'analyse se limite à ceux d'au moins 500 000 habitants dont le taux d'incidence dépasse les 50 cas hebdomadaires pour 100 000 habitants.

Près de 2,8 millions de cas quotidiens

Avec un nouveau record de 2,78 millions de contaminations enregistrées chaque jour dans le monde, l'indicateur bondit de nouveau cette semaine (+44% par rapport à la semaine précédente), selon un bilan de l'AFP arrêté à jeudi.

Presque toutes les régions concernées

Alors que le variant Omicron, très contagieux, est désormais présent dans la plupart des pays, les contaminations flambent dans presque toutes les régions: en Asie (+210%), au Moyen-Orient (+142%), dans la zone Amérique latine/Caraïbes (+126%), en Océanie (+59%), dans la zone Etats-Unis/Canada (+31%) et en Europe (+25%).

Seule l'Afrique, où le variant Omicron a frappé en premier, voit sa situation s'améliorer (-11%).

Principales accélérations

Les Philippines (+327% par rapport à la semaine précédente, 29 100 nouveaux cas quotidiens) sont le pays ayant enregistré la plus grosse accélération de la semaine.

Suivent l'Inde (+321%, 172 700), le Kosovo (+312%, 300), le Brésil (+290%, 61 100) et le Pérou (284%, 20 600).

Décrue en Afrique Australe

Le Eswatini (ex-Swaziland) est pour la deuxième semaine consécutive le pays ayant enregistré la plus forte décrue hebdomadaire (-45%, 100), devant la Zambie (-30%, 2 500), l'Afrique du Sud (-27%, 6 000), la Namibie (-26%, 400) et le Royaume-Uni (-25%, 136 100).

Les quatre premiers pays, situés en Afrique australe, figuraient début décembre parmi les premiers frappés par la vague Omicron, tandis que le Royaume-Uni fut dans les semaines suivantes le premier pays touché en Europe.

Le plus de contaminations

Les Etats-Unis restent, de loin, le pays ayant enregistré le plus grand nombre de nouvelles contaminations en valeur absolue cette semaine (796 500 cas quotidiens, +34%), devant la France (293 900, +43%) et l'Inde (172 700, +321%).

En proportion de la population, le pays ayant recensé le plus de nouveaux cas cette semaine est l'Irlande (3 087 pour 100 000 habitants), devant la France (3 047), Chypre (2 993), le Danemark et le Montenegro (2 490 chacun).

Décès

Au plan mondial, le nombre de décès quotidiens est reparti cette semaine en nette hausse (+12%), à 6 911 morts par jour, après des semaines de baisse.

Les Etats-Unis recensent en valeur absolue le plus grand nombre de décès quotidiens, 1.792 par jour cette semaine, devant la Russie (765) et la Pologne (301).

En proportion de la population, les pays ayant enregistré le plus de décès au cours de la semaine écoulée restent Trinité-et-Tobago (10,1 morts pour 100.000 habitants), devant la Bulgarie (7,7), la Géorgie (6,9), la Croatie (5,9) et la Pologne (5,6).

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x