Vol à main armée: une caissière se fait dépouiller d’une somme de Rs 500 000

Avec le soutien de

Une trentenaire de Rivière du Rempart a eu la peur de sa vie, vendredi. Depuis neuf ans, elle est employée comme caissière pour une agence de ‘money-changer’ et depuis deux ans, elle est postée à Grand Baie. 

Le vendredi 24 décembre, après avoir récupéré des devises étrangères d’une valeur de Rs 500 000, elle s’est fait attaquer par trois hommes, dont un qui avait un sabre en sa possession. Le sergent Haurdhan du poste de police de Grand Baie a procédé à l’arrestation d’un des suspects, le même jour. Ainsi, Ashley Ashvin Lungur a été remis à la Criminal Investigation Division de Grand Baie.

C’est aux alentours de 8h50, que la trentenaire, accompagnée d’un vigile, âgé de 60 ans, a quitté Grand Baie pour se rendre à Péreybère pour faire un dépôt. Elle devait récupérer des devises étrangères, soit le tout d’une somme de Rs 500 000, qu’elle a placées dans un sac. En compagnie du sexagénaire, la jeune femme a pris place à bord d’une voiture pour retourner à Grand Baie. Il est alors 9h15. Peu après avoir descendu de la voiture, la jeune femme est accostée par un homme masqué qui essaye de lui arracher son sac. Elle l’en empêche et lutte avec l’individu, mais ce dernier, lui donne un coup qui lui fait perd l’équilibre. 

Alors qu’elle se trouve à terre, deux autres hommes rejoignent le premier et l’un d’entre eux est armé. Ils ne veulent que le sac et s’acharnent sur la victime.  Cette dernière finit par céder par peur et ils prennent aussitôt la fuite.

Une plainte est faite au poste de police de Grand Baie. Des images des caméras de la région, corroborent avec la version de la jeune femme. Peu de temps après, le sergent Hauradhan ayant eu des renseignements que l’un des suspects circule librement à Grand Baie, procède à l’arrestation de Ashley Ashvin Lungur, un habitant de Camp Carol âgé de 35 ans. Il a été interrogé et il nie son implication et affirme avoir été chez lui au moment du vol, mais il a été positivement identifié par la victime, comme celui qui l’a bousculée.

La police soupçonne que ce plan a été mis en place depuis quelques jours déjà, car des suspects s’étaient rendus chez le money-changer pour effectuer des petites transactions et qu’il y aurait l’implication d’une quatrième personne. Leur identité est déjà connue et la CID de Grand Baie ne tardera pas à mettre la main sur eux, croit-on savoir.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x