Maurice sur la liste «rouge écarlate»: Pravind Jugnauth et Steven Obeegadoo entament les négociations avec la France

Avec le soutien de
[Photo D'illustration] 

[Photo D'illustration]

L’issue favorable de Paris qu’espèrent les autorités mauriciennes pour que le pays soit enlevé de la liste «rouge écarlate» devra-telle attendre ? Pour l’heure, l’on ne sait si le Conseil de défense sanitaire de l’Élysée prévue hier s’est penché sur le retrait de Maurice de cette liste. À l’heure où nous mettions sous presse, aucune information n’avait transpiré.

Cependant, selon Alan Ganoo, ministre des Affaires étrangères, qui intervenait dans le JT de 19 h 30, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a établi une ligne de communication avec la France pour trouver une solution après ce classement. De son côté, le vice-Premier ministre et ministre du Tourisme, Steven Obeegadoo, était à Paris durant le weekend pour convaincre l’Élysée de revenir sur cette décision. Finalement, le ministère des Affaires étrangères a envoyé une note verbale pour expliquer pourquoi Maurice ne doit pas être inscrite sur cette liste.

Dans une interview accordée à L’Écho touristique, le président du syndicat des tour-opérateurs (Seto), René Marc Chikli, a affiché son optimisme pour une reprise des voyages après le 15 décembre. «Nous avons bon espoir d’obtenir de bonnes nouvelles d’ici la fin de la semaine prochaine, voire le 15 décembre au plus tard. L’assouplissement de la position de la France permettrait de stopper les annulations et de reprendre les réservations de voyages. Je suis optimiste. Le redémarrage de l’île Maurice devrait bientôt avoir lieu.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x