La Liga: le Real règne sans Benzema, l'Atlético et le Barça déchantent

Avec le soutien de
La joie de l'attaquant brésilien du Real Madrid, Vinicius Junior (c), et des ses compatriotes Rodrygo (g) et Eder Militao, après avoir ouvert le score contre la Real Sociedad, lors de 1a 16e journée de Liga, le 4 décembre 2021 à San Sebastian.

La joie de l'attaquant brésilien du Real Madrid, Vinicius Junior (c), et des ses compatriotes Rodrygo (g) et Eder Militao, après avoir ouvert le score contre la Real Sociedad, lors de 1a 16e journée de Liga, le 4 décembre 2021 à San Sebastian.

Malgré la blessure de Karim Benzema, le Real Madrid a consolidé sa place de leader de Liga en l'emportant 2-0 samedi à Saint-Sébastien pour la 16e journée, alors que le FC Barcelone et l'Atlético Madrid ont trébuché à domicile contre le Betis Séville (1-0) et Majorque (2-1).

Sans son roi, le Real règne quand même: Benzema est sorti en grimaçant dès la 18e minute, visiblement blessé à la jambe gauche, mais son remplaçant Luka Jovic a largement tenu son rang.

Le Serbe a servi une passe décisive en pivot pour Vinicius au retour des vestiaires (47e), puis a marqué son premier but de la saison, de la tête, dix minutes plus tard (57e).

De quoi adoucir l'amertume de la blessure du meilleur buteur (12) et meilleur passeur (7) de Liga, qui pourrait manquer un mois de décembre capital, avec la réception de l'Inter Milan mardi en C1 pour disputer la première place du groupe D en C1, puis le derby de la capitale espagnole face à l'Atlético, le week-end prochain en Liga.

Avec ce succès, les Merengues portent un véritable coup de massue au classement: ils règnent sur la Liga avec huit points d'avance sur leur premier poursuivant, le Séville FC de Julen Lopetegui, vainqueur du Villarreal d'Unai Emery 1-0 dans l'après-midi grâce à un but de l'ex-Marseillais Lucas Ocampos (16e).

Le Real compte aussi 10 longueurs d'avance sur l'Atlético (4e, 29 pts) et 16 sur le Barça (7e, 23 pts).

«Je ne veux pas penser au titre en Liga», a toutefois nuancé Ancelotti en conférence de presse d'après-match. «J'espère que personne n'y pense déjà. On doit se battre à chaque match. C'est juste la victoire d'une équipe qui est à la lutte pour la victoire finale. Qui joue bien, qui est sur une bonne dynamique. Mais je connais très bien le football. On a un autre test dans trois jours, on verra comment ça se passera», a averti «Carletto».

Xavi défait, Gavi commotionné

Plus tôt dans la soirée, le Barça et l'Atlético, justement, ont connu des destins similaires lors de ce samedi-marathon en Liga, avec deux défaites et deux blessés à la clé, quelques jours avant des rendez-vous décisifs en Ligue des champions.

Malgré un Ousmane Dembélé étincelant, les Catalans se sont inclinés 1-0 à domicile face au Betis Séville, qui remonte à la 3e place du classement grâce à un but de Juanmi Jimenez, à la conclusion d'un contre parfaitement emmené par Sergio Canales (79e). Il s'agit de la première défaite de Xavi à la tête du Barça.

Et le technicien blaugrana a eu peur de perdre plus gros encore: sa pépite Gavi est sorti sur civière avec une minerve autour du cou, après avoir reçu un ballon en pleine tête. Le jeune joueur, commotionné, a été évacué vers un hôpital pour un contrôle de routine mais il va bien, a rassuré Xavi après le match.

Ce revers arrive au pire moment, à quatre jours de la «finale» contre le Bayern Munich pour accéder aux 8es de finale de C1.

L'Atlético trébuche aussi

Du côté de la capitale, même schéma: l'Atlético Madrid a essuyé sa première défaite de la saison à domicile, en Liga, face au promu Majorque (2-1).

Les Colchoneros ont ouvert le score grâce à un but gag du Brésilien Matheus Cunha, qui est parvenu à pousser le ballon dans les cages du bout du pied droit alors qu'il était à terre (68e). Mais l'Argentin Franco Russo a égalisé à la 80e, reprenant de la tête un coup franc parfait de Kang-In Lee, puis l'ancien merengue Takefusa Kubo a offert la victoire aux siens avec un but à la 90e+1.

Un coup d'arrêt malvenu pour les hommes de Diego Simeone, qui s'apprêtent à jouer leur place en 8es de finale de C1 mardi à Porto avant d'enchaîner sur le derby de Madrid face au Real en Liga le week-end prochain.

Un diptyque qu'ils devront sans doute affronter sans leur défenseur central Stefan Savic, visiblement victime d'une déchirure et sorti dès la 11e minute du match contre Majorque samedi soir. De quoi donner des maux de tête à Diego Simeone pour concocter sa défense centrale.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x