Covid-19│Admis vendredi à l’hôpital ENT: le pédiatre Ashraf Pooloo emporté par le virus

Avec le soutien de
C’est dans l’enceinte de l’hôpital Jeetoo que le Dr Ashraf Pooloo aurait été contaminé.

C’est dans l’enceinte de l’hôpital Jeetoo que le Dr Ashraf Pooloo aurait été contaminé.

Le monde médical est en deuil. Le Dr Ashraf Pooloo, pédiatre âgé de 64 ans, est décédé du Covid-19, dans la matinée d’hier à l’hôpital ENT. Selon un de ses proches, il avait été admis vendredi, après une détérioration de sa santé.

«Il était apprécié pour son franc-parler et avait bon cœur. C’est une très grande perte pour la famille et tous les petits patients dont il a pris soin durant toutes ces années», confie la Dr Farida Oodally, parentée au défunt (NdlR, le Dr Ashraf Pooloo était le fils de sa cousine). Il laisse un très grand vide dans la vie de tous ceux qui l’ont côtoyé. Particulièrement à sa femme et ses deux filles et son fils qui, lui, prendra part aux examens du Higher School Certificate prochainement. «Il aurait aimé accompagner ses enfants dans leur parcours et les voir grandir. Ils sont encore très jeunes.»

Selon notre interlocutrice, le Dr Ashraf Pooloo, qui habitait à Plaine-verte, était en isolement depuis qu’il avait appris sa contamination. Et tout portait à croire qu’il avait contracté le virus dans l’enceinte même de l’hôpital Jeetoo, là où il exerce, car un autre collègue avait également été testé positif durant la même période. «Ce sont malheureusement les risques du métier et cela est arrivé malgré toutes les précautions qui sont de mise. C’est aussi pour cela que je souhaite désormais faire un appel à tous : précaution, précaution et précaution.»

C’est vendredi dernier que l’état de santé du pédiatre s’est détérioré, selon la Dr Farida Oodally. Il a alors été transféré de son domicile à l’hôpital ENT. Sa femme et l’une de ses filles étaient aussi porteuses du virus. «Il avait une comorbidité mais c’était sous contrôle. Mais, il est établi que le Covid peut apporter des complications supplémentaires. Il est malheureusement parti ce matin (NdlR, hier matin).»

La Dr Farida Oodally se remémore du parcours de vie de cet être cher. Elle souligne que le défunt a perdu son père très jeune et qu’il avait fait le choix d’opter pour la filière de la médecine avant de par la suite retourner au pays pour y exercer. Les parents dont les enfants étaient suivis par le Dr Ashraf Pooloo parlent eux aussi d’une bien triste nouvelle. «Il était exemplaire. Il était aux petits soins et très professionnel. Péna so déziem sa!» confie l’un d’eux.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x