Logement: La NHDC réclame Rs 65 M à un «contracteur» pour «abus»

Avec le soutien de
(Photo d'illustration) La construction de logements sociaux piétine à cause des «abus» de certains entrepreneurs.

(Photo d'illustration) La construction de logements sociaux piétine à cause des «abus» de certains entrepreneurs.

Au 23 octobre 2020, cette compagnie de construction avait accumulé 455 jours de retard dans la livraison de deux projets de logement. Bon, le Covid et le confinement sont passés par là, mais tout de même… Or, c’est le contracteur qui réclame des compensations pour le retard : Rs 34 millions ! Ce qui a provoqué une contre-réclamation de la part de la National Housing Development Co. Ltd (NHDC) de l’ordre de Rs 65 millions. Et ces Rs 65 millions sont soute- nues par des justificatifs.

«Acceleration costs»

La NHDC reproche au contracteur d’avoir réclamé et obtenu Rs 10,9 millions comme Acceleration Costs – une sorte de coût de variation pour une accélération du travail demandée par le donneur d’ordre, ici la NHDC –, alors que le coût réel est mainte- nant estimé à seulement Rs 4,1 millions. Diverses autres réclamations faites à la NHDC ont été passées à la loupe et des pratiques qualifiées de frauduleuses de la part de la compagnie de construction auraient été notées par la NHDC.

Ainsi, des heures supplémentaires lui ont été facturées alors qu’il n’y en avait pas. Dans d’autres cas, le contracteur a facturé des Meal Allowances pour des employés qui n’ont même pas travaillé les jours indi- qués. Certaines de ces allocations ont bien été payées aux travailleurs mais à Rs 45 par jour seulement alors que la réclamation à la NHDC s’élève à Rs 150. Celle-ci note en passant qu’il fallait payer le minimum légal de Rs 50 et non Rs 45 comme Meal Allowance.

Le contracteur a aussi présenté des factures s’élevant à Rs 3,2 millions, représentant des frais de gardiennage durant le confinement. Alors qu’il était convenu que ce genre de dépense lui incomberait et non à la NHDC. Le contracteur indélicat a également demandé l’aide de la State Investment Corporation étant en difficultés financières et s’est permis de réclamer le remboursement des frais y afférents à la NHDC!

Le rôle d’un Quantity Surveyor est pointé du doigt dans cette affaire. Il a vite fait de démissionner de la firme de QS qui l’employait lorsque ces abus ont été mis au jour.

Sollicité, le contracteur nous a servi une mise en demeure.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x