Plaine-Magnien: un «Sales Executive» sauvagement attaqué par huit chiens chez une cliente

Avec le soutien de
Ce jeune homme de 25 ans, qui ne faisait que son travail, est aujourd’hui incapable de se déplacer seul.

Ce jeune homme de 25 ans, qui ne faisait que son travail, est aujourd’hui incapable de se déplacer seul.

Il dit avoir vu la mort défiler devant ses yeux le mercredi 10 novembre. Cela devait être un jour de travail comme les autres pour Manand Babajee mais sa vie a basculé. Ce Sales Executive à Premix Concrete, âgé de 25 ans, a été sauvagement attaqué par au moins huit chiens chez une cliente avec qui il avait rendez-vous ce jour-là à Plaine-Magnien pour une visite du chantier. «Il était 14 h 50. Je suis arrivé et j’ai attendu cinq minutes avant d’entrer dans la cour, le temps que le client m’ouvre son portail. Une femme et un enfant de dix ans m’attendaient devant la maison et la dame m’a dit d’entrer. J’étais dans la cour à cinq mètres du portail déjà fermé par le petit garçon quand des chiens, venus de nulle part, ont foncé sur moi et m’ont mordu à la jambe. Il y avait environ huit à dix chiens.»

Manand se souvient qu’en essayant de se sauver, il est tombé et que les chiens ont commencé à lui monter dessus pour le mordre sur tout le corps et au visage. «Je me suis mis à supplier la dame de me secourir. Je hurlais de douleur. Mais elle n’a fait que crier après ses chiens et plus elle criait et plus les chiens devenaient violents.» Il raconte qu’à un moment, il ne sait pas comment il a eu le courage mais il s’est levé et il a foncé vers le portail, qui est tombé et lui aussi. Cependant, les chiens n’ont pas lâché l’affaire. Même dans la rue, ils ont continué à l’agresser, le traînant jusqu’à un buisson. «J’ai été mordu pendant au moins dix minutes. Il a fallu que d’autres personnes sortent de chez elles, alertées par les bruits, pour que les chiens s’en aillent l’un après l’autre.»

Valeur du jour, couvert de blessures sur tout le corps et incapable de travailler ou de marcher correctement, Manand nous informe qu’il a porté plainte, mercredi, au poste de police de Plaine-Magnien. Il considère que sa vie a été gâchée par cette attaque qui aurait pu être évitée. Il compte aller de l’avant avec des poursuites. «Je suis allé là-bas pour mon travail. La personne savait que je venais et j’aurais pu y perdre la vie. Je ne peux rien faire. Je souffre énormément sur tout le corps. Je ne peux même plus conduire et je dois faire des allers-retours à la clinique.»

Nous avons essayé de joindre la propriétaire des chiens mais elle est restée injoignable. Du côté de la police, une source nous indique qu’une enquête a été ouverte.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x