Trafic de drogue: quand Jean Tibout Short enfile sa veste de caïd

Avec le soutien de

Jean Serge Allymudder, plus connu comme Jean Tibout Short, a été de nouveau arrêté, mardi matin. Âgé de 52 ans, cet habitant de Sainte-Croix était en possession d’un sac contenant 197 paquets équivalant à 28,4g d’héroïne d’une valeur de Rs 426 000 et d’une somme de Rs 600. Une fouille à son domicile n’a rien donné. Ce quinquagénaire connu des services de police a été arrêté à maintes reprises pour délits de drogue. Il est aussi le fondateur du groupe Demolition qui est connu pour semer la pagaille à travers l’île. Le chef du gang, Jimmy Marthe, connu comme Jimmy Colosso, serait le neveu de Jean Tibout Short. Les deux hommes seraient mêlés à plusieurs agressions.

Les démêlés de Jean Tibout Short avec la police ont débuté en octobre 2005, quand il est arrêté pour la première fois lors d’une opération de la brigade antidrogue (ADSU) à Batterie-Cassée pour possession d’héroïne. Trois sachets pesant 2,4g destinés à être livrés sont retrouvés sur lui. Plus de dix ans plus tard, il écrit au président de la République pour demander un pourvoi en grâce. C’est ainsi qu’il reçoit au début de 2016 la grâce présidentielle alors qu’il a été condamné sous deux charges : possession d’héroïne en vue de vendre et consommation d’héroïne.

Cela lui coûtera 18 mois de prison et une amende de Rs 50 000 pour la première charge et une amende de Rs 5 000 pour la deuxième. Sa libération avait fait grand bruit à l’époque, causant des frustrations chez des limiers de l’ADSU. En avril 2017, il est de nouveau arrêté et lors d’une fouille de sa voiture, 48g d’héroïne valant Rs 800 000, 11g de drogue synthétiques, des psychotropes et une somme de Rs 307 000 sont retrouvés. Il est arrêté et placé en détention mais quelque temps après, il obtient la liberté conditionnelle. Jean Serge Allemudder est aussi dans le viseur de l’ICAC. En juillet 2015, le suspect est appréhendé pour blanchiment. Il est soupçonné d’avoir acquis plusieurs biens avec l’argent de la drogue. Il aurait acheté une camionnette pour la somme de Rs 325 000 payée en liquide en décembre 2011 et deux de ses proches auraient fait l’acquisition de deux lopins de terre à Rs 400 000 chacun, en payant cash également. Ils avaient comparu en cour sous une charge provisoire de blanchiment.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x