Le Bouchon smart city: zoom sur un village «conçu intelligemment»

Avec le soutien de
Le plan directeur de Le Bouchon Smart City.

Le plan directeur de Le Bouchon Smart City.

L’ambition de développer les terres que possède le State Investment Trust (SIT) dans le Sud du pays ne date pas d’hier. Mais après la récente rencontre entre le Premier ministre et les représentants du développeur immobilier anglais Curzon Investments Ltd à Londres, la mise en chantier d’un projet de smart city à Le Bouchon devrait s’accélérer.

Une rencontre qui a eu lieu sur recommandation de l’Economic Development Board qui a analysé un rapport conjoint du SIT et de la firme britannique. Soulignons qu’en avril 2021, la SIT Land Holdings avait avisé les investisseurs qu’elle comptait procéder au développement dudit projet et que le Shareholders’ Agreement avait déjà été signé entre les deux parties quatre ans après une première expression d’intérêts.

Le projet devrait s’étaler sur une superficie de 143 arpents, en pleine propriété, et 20 arpents sur les Pas Géométriques. Le SIT sera chargé de remettre les terrains requis à l’investisseur en échange d’une considération financière qui s’élève à quelque 40 millions de dollars. Le SIT, en tant qu’equity partner, devrait aussi détenir 20% des actions au sein du projet.

Curzon Holdings entend transformer cette partie du Sud-Est en un village intelligent. La smart city de Le Bouchon sera, selon le promoteur «accessible et désirable» et «intégrée avec l’unique caractère de l’île». Selon le plan directeur, la smart city a été conçue pour figurer six zones distinctes qui seront liées par des allées d’arbres et des bâtiments de faibles altitudes.

Il y aura deux zones résidentielles, un hôtel international qui longera la plage, un centre d’activités commerciales, des milieux de travail, entre autres. Le promoteur insiste que la construction se fera dans le respect de l’environnement et que les efforts pour réduire les déchets seront une priorité d’autant plus que c’est une partie encore sauvage du pays qui sera au centre du développement.

Si dans un premier temps, le coût du projet était estimé à quelque Rs 6 milliards, il nous revient que cette estimation a été revue à la hausse même s’il n’y a aucune confirmation de la part du SIT. Soulignons que cette région est aussi prisée pour la concrétisation d’une autre smart city à Mon-Trésor, au grand dam des activistes de l’environnement.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x