Les grands titres de l'express de ce samedi 23 octobre 2021

Avec le soutien de
Avec son épouse, il est le bénéficiaire ultime des actifs de Riversands Services Corp enregistrée dans cette juridiction considérée comme «of primary concern».

Avec son épouse, il est le bénéficiaire ultime des actifs de Riversands Services Corp enregistrée dans cette juridiction considérée comme «of primary concern».

En une de l'express: Pandora Papers – St Louis Gate: Alain Hao Thyn Voon aussi séduit par les îles Vierges britanniques ; Autre titre: Private Prosecution de Suren Dayal: Le PM passe à l’offensive.

Pandora Papers – St Louis Gate: Alain Hao Thyn Voon aussi séduit par les îles Vierges britanniques

  • Le patron de l’ex-PAD CO : «J’ai créé cette structure pour travailler comme consultant ...»

PAD CO, la compagnie qu’il détenait, a été liquidée. Entre-temps, Alain Hao Thyn Voon a été arrêté dans l’affaire St-Louis, accusé de blanchiment d’argent. «L’express» a découvert dans les «Pandora Papers» qu’il détient une société aux îles Vierges britanniques. C’est cependant un homme calme et confiant que nous avons eu au téléphone : «Cette compagnie n’a pas d’actifs et je vous explique pourquoi j’ai créé la structure…» Les syndicats de la défunte PAD CO, eux, dénoncent une «nébuleuse opaque» au détriment des travailleurs.

Private prosecution de Suren Dayal: Le PM passe à l’offensive

Le Premier ministre Pravind Jugnauth passe à l’offensive. Il conteste la démarche de Suren Dayal, candidat battu de l’Alliance Nationale dans la circonscription No 8 (Quartier-Militaire-Moka) lors des législatives du 7 novembre 2019. Ce dernier a déposé une private prosecution contre le chef du gouvernement pour avoir juré un faux affidavit devant la magistrate Bibi Azna Bholah, siégeant au tribunal de Port-Louis.

Seul dans un bus à huit ans: Le père : «Li ti pé anvi al kot so nani»

L’histoire a tenu le village de Goodlands en haleine et fort heureusement, pas pendant très longtemps. La photo d’un petit garçon, le regard perdu, dans un autobus, avait été postée sur les réseaux sociaux par un receveur, qui avait expliqué que l’enfant s’était égaré et il l’avait déposé au poste de police du village… Une semaine après, son père revient sur ce moment traumatisant, qui n’a pas duré…

Abonnez-vous à l’express en ligne. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x