Guéri du Covid-19: Ramgoolam doit encore se reposer

Avec le soutien de

Ce dimanche fera 14 jours que le leader du Parti travailliste (PTr), Navin Ramgoolam, est rentré au pays après son traitement contre le Covid-19 en Inde. Tandis que Pravind Jugnauth multiplie des sorties médiatisées, l’adversaire du Premier ministre ne fera pas d’apparition publique de sitôt. D’après ses médecins, le chef des Rouges doit encore se reposer. Cependant, le président de ce parti, Patrick Assirvaden, affirme que Navin Ramgoolam communiquera prochainement avec le public et ses partisans par l’intermédiaire des réseaux sociaux. «Le Dr Ramgoolam doit s’isoler pendant encore quelques semaines, mais il est en contact avec les membres du parti, bien sûr, tout comme il suit les activités politiques. On l’entendra prochainement, mais il ne peut pas faire de sorties publiques, selon les conseils de ses médecins même s’il aurait aimé être sur le terrain», dit-il.

D’ailleurs, en attendant son retour, les réunions du PTr se font sous la houlette de Patrick Assirvaden. «Nous aurons prochainement notre bureau politique. Évidemment, Navin Ramgoolam ne sera pas présent. Il pourra peut-être s’adresser aux membres de cette instance par téléconférence, mais rien n’a été décidé. De toute façon, il est en contact avec les responsables du parti», précise le président du PTr.

Le Dr Farhad Aumeer, qui était aux côtés de Navin Ramgoolam quand il était admis à la clinique Wellkin, confirme que le leader de ce parti reprendra les activités politiques graduellement. «En rentrant de l’Inde, il a eu des consignes pour s’isoler, pour son bien. En se reposant, il reviendra plus vite sur la scène politique. D’abord, ce sera une reprise des activités sociales et, par la suite, politiques. Je vous rassure que son état de santé s’est amélioré et physiquement il va mieux. C’est tout à fait normal qu’il ait perdu du poids après ce qu’il a vécu. D’abord, il faudra qu’il récupère physiquement. Il ne faut pas qu’il se précipite. D’ailleurs, quand il reprendra les activités il faut qu’il respecte les mesuress sanitaires», rappelle ce médecin.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x