Arvin Boolell estime qu’il y a du travail encore pour sortir de la liste noire de l’UE

Avec le soutien de
Arvin Boolell s’exprimait à l’occasion de la conférence de presse hebdomadaire du PTr, vendredi 22 octobre.

Arvin Boolell s’exprimait à l’occasion de la conférence de presse hebdomadaire du PTr, vendredi 22 octobre.

Le chef de file des Rouges au Parlement se dit heureux que Maurice ne soit plus sur la liste grise du Groupe d’action financière (GAFI). «Félicitations surtout aux opérateurs.» Toutefois, Arvin Boolell rappelle que la juridiction financière mauricienne est toujours sur la liste noire de l’Union européenne (UE). Il ne voit pas de raisons de ne pas en sortir si on laisse les institutions fonctionner, mais il y a beaucoup de travail pour y arriver. Il s’exprimait lors de la conférence de presse hebdomadaire du Parti travailliste, ce vendredi 22 octobre. «FATF inn met nou dibwa pwint pou ranforsi la lwa…»

Arvin Boolell rappelle qu’entre 2015 et 2019, le gouvernement a accueilli des personnalités troubles comme Sobrinho, Bastos, Shetty et Agliotti, ce dernier étant, selon lui, un «bandit notoire en Afrique du Sud qui avait obtenu la nationalité mauricienne du bureau du Premier ministre».

Ritesh Ramful ajoute qu’il ne faut pas oublier que c’est sous ce gouvernement que notre pays a sombré dans les listes noires et grises.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x