Liste grise du GAFI: Maurice out !

Avec le soutien de
Marcus Pleyer, président du GAFI, a annoncé hier par vidéoconférence la sortie de Maurice et du Botswana.

Marcus Pleyer, président du GAFI, a annoncé hier par vidéoconférence la sortie de Maurice et du Botswana.

Bien avant l’échéance de février 2022, Maurice n’est plus sur la liste grise. La décision a été prise hier à l’issue de la réunion plénière et communiquée par le président du Groupe d’action financière (GAFI), Marcus Pleyer. «Ce développement intervient grâce au travail assidu et à la détermination des autorités, qui ont reconnu qu’il fallait effectuer des changements», souligne-t-il, félicitant au passage Maurice et le Botswana qui ont tous deux quitté la liste grise.

Selon Marcus Pleyer, les progrès les plus notables de Maurice portent sur l’amélioration de la capacité d’en- quête des autorités, une meilleure coopération entre agences locales et internationales ainsi que davantage de poursuites en matière de blanchiment d’argent.

Intervenant après l’annonce officielle du GAFI, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, s’est réjoui de cette décision, rappelant que Maurice a quitté la liste bien avant l’échéance fixée. «Pendant ces dix-huit derniers mois, nous avons montré au Groupe d’action financière notre engagement au plus haut niveau de l’État pour assurer que toutes les recommandations soient appliquées le plus rapidement possible», s’est-il réjoui, à la télévision nationale, hier soir.

De son côté, le ministre des Services financiers et de la bonne gouvernance, Mahen Seeruttun, n’a pas pu cacher son émotion. À l’express qui l’interrogeait hier soir, il a eu toutes les peines du monde à lâcher une phrase, pour finalement souligner que «c’est le pays qui sort gagnant». Il aura l’occasion de s’exprimer sur cette décision cet après-midi, lors d’une conférence de presse.

Le chef de délégation du Core Group et gouverneur de la Banque de Maurice, Harvesh Seegolam, est persuadé pour sa part qu’avec la sortie de Maurice de la liste grise du GAFI, la juridiction mauricienne est en mesure de reconstituer sa réputation autour d’un centre financier crédible pour le secteur bancaire et financier.

«Nous étions confiants de ce dénouement, car, depuis début 2020, le gouvernement, le régulateur et les opérateurs du secteur des services financiers ont collaboré de manière exemplaire», explique, de son côté, Samade Jhummun, Chief Executive Officer de Mauritius Finance. Il précise par ailleurs que le travail assidu de tous les partenaires a permis à Maurice de se mettre en conformité avec les recommandations du GA- FI largement avant la date butoir de janvier 2022.

«Aujourd’hui, le centre financier mauricien démontre une nouvelle fois sa résilience et sa capacité à relever des défis malgré les perturbations causées par l’épidémie mondiale de Covid-19.» Samade Jhummun ajoute que cette annonce amène Mauritius Finance et l’ensemble des acteurs de l’industrie financière à regarder l’avenir économique du pays avec sérénité.

Quant au président de Mauritius Finance, Mahesh Doorgakant, le secteur financier mauricien ressort consolidé après cette annonce. Car suite à la décision du GAFI d’inclure Maurice sur sa liste «grise» début 2020, un important travail a été abattu pour consolider les règles en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et de financement du terrorisme au sein du centre financier. «Aujourd’hui, Maurice respecte 39 des 40 recommandations du GAFI en la matière, selon le dernier rapport de l’ESAAMLG. C’est un meilleur score comparé à des pays comme Singapour, le Royaume-Uni, les États-Unis et même certains États membres de l’Union européenne et du GAFI.»

Shahed Hoolash, Managing Director de Vistra Mauritius, abonde dans le même sens, estimant que le travail assidu entre les stakeholders et le secteur privé a pu générer un tel résultat. «Il est un fait que face à un gros challenge, nous arrivons toujours à se relever la tête.»

Maintenant que Maurice a été retiré de la liste grise du GAFI, les opérateurs souhaitent déjà enclencher les procédures et recours nécessaires afin d’être débarrassés de la liste noire de l’Union européenne.

En attendant, ils réfléchissent sur le Global Businesss post-GAFI. Tout un chantier à l’horizon.

Ci-dessous le communiqué émis par le ministère des Services financiers après cette annonce :

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x