92 journalistes assassinés en 20 ans au Honduras, dénonce une ONG

Avec le soutien de

Quelque 92 journalistes ont été assassinés au Honduras au cours des deux dernières décennies, dont quatre pour la seule année 2020, a dénoncé jeudi l'ONG Comité pour la liberté d'expression (C-Libre), au moment de la présentation de son rapport annuel à Tegucigalpa.

C-Libre, composé de journalistes et de défenseurs des droits de l'homme, a exprimé sa «préoccupation face à la détérioration vertigineuse du droit à la liberté d'expression et des autres droits de l'homme, exacerbée dans le contexte de la pandémie de Covid-19 et des tempêtes tropicales Eta et Iota» qui ont frappé l'Amérique centrale en novembre.

Parallèlement, une délégation de Reporters sans frontières (RSF), en visite au Honduras, a exigé dans un communiqué que le gouvernement «fasse la lumière sur les 20 meurtres de journalistes» recensés par l'organisation locale depuis 2011.

RSF a également appelé à «l'application d'une justice pleine et entière pour identifier et punir les véritables responsables».

L'ONG a déclaré qu'après le coup d'Etat contre le président Manuel Zelaya en 2009, «il y a eu une augmentation des violations de la liberté d'expression» au Honduras.

Dans le même temps, RSF a appelé à «ne pas stigmatiser, dans les discours publics du gouvernement et des responsables, les journalistes ou les médias indépendants et/ou à protéger leurs droits et à promouvoir un environnement sûr» pour qu'ils puissent assurer leur mission.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x