Rapport du PRB brûlé: L’UPSEE demande la dissolution du Pay Research Bureau

Avec le soutien de
Bhoseparsad Jhugdamby et Munsoo Kurrimbaccus ont exigé la création d’un nouvel organisme pour la révision salariale et des conditions d’emploi des fonctionnaires, hier.

Bhoseparsad Jhugdamby et Munsoo Kurrimbaccus ont exigé la création d’un nouvel organisme pour la révision salariale et des conditions d’emploi des fonctionnaires, hier.

Cinq jours après sa diffusion, le PRB demeure un dossier brûlant. L’UPSEE a appelé, hier, à la dissolution du PRB. Pourquoi ? «C’est un rapport cut and paste à 100 %. En signe de protestation, nous disons qu’il faut y mettre le feu», a déclaré Bhoseparsad Jhugdamby, président de l’Union of Private Secondary Education Employees (UPSEE) avant de brûler le document. C’était hier devant l’hôtel St Georges à Port-Louis après une conférence de presse.

Que reprochent donc ces syndicalistes à l’édition 2021 du PRB ? «Le PRB est une institution dépourvue de Work analysts compétents. Avec la nouvelle écologie sociale du pays, ils devraient être capables d’analyser la responsabilité entourant des écoles. Il faut dissoudre le PRB et instituer une autre organisation pour élaborer les conditions salariales et de travail», affirme Munsoo Kurrimbaccus, vice-président de l’UPSEE.

Selon lui, aucune provision n’a été faite dans ce rapport pour améliorer les conditions de travail des employés de l’Éducation. «Par exemple, un gros problème subsiste pour les recteurs et adjoints. D’ici six ans, une vingtaine de collèges seront privés de recteurs, n’ayant déjà pas de Deputy Rectors. Quelqu’un ne peut pas rester Acting rector indéfiniment», rétorque-t-il.

Il cite le cas d’un tel employé, référé au High Powered committee puis confié aux autorités éducatives. À leur tour, celles-ci ont renvoyé cela vers le PRB. «Ce n’est pas normal. Dans le passé, d’autres cas similaires étaient réglés en deux jours par le ministère de l’Éducation», ajoute-t-il.

Parallèlement, l’UPSEE déplore le manque «d’incentives» sous forme de lump sum, pour le personnel enseignant améliorant ses qualifications ainsi que l’absence de possibilités de promotions pour le personnel non-enseignant.

La FCSOU manifestera devant le PRB mardi

La Federation of Civil Service and Other Unions (FCSOU) a aussi fait une sortie en règle contre le Pay Research Bureau hier. Son président, Narendranath Gopee, a annoncé une manifestation devant le bureau du personnel travaillant au PRB mardi prochain en signe de protestation contre leur rapport. Dans le même souffle, Narendra Gopee s’en est pris au Premier ministre et affirme que Pravind Jugnauth a voulu politiser le travail du PRB.

«On s’attendait à ce que le directeur rencontre les syndicats pour leur donner une copie de son rapport et non le Premier ministre et ses ministres. D’ailleurs, il a été induit en erreur et j’espère qu’il va maintenant répondre aux interrogations des syndicats et non nous renvoyer la balle au PRB. C’est faux de dire qu’il y a eu une augmentation moyenne de 7 % Et encore moins de dire que l’écart entre l’employé le moins payé et celui qui est le mieux payé est de 1 :1.62», déplore Narendranath Gopee.

Pour le président de la FCSOU, le rapport est très décevant pour 80 % des fonctionnaires. «Seuls les hauts fonctionnaires sont satisfaits», souligne-t-il.

Il est aussi d’avis que le PRB a fait un rapport identique à celui de 2016, changeant uniquement des chiffres et en ajoutant quelques phrases. Il condamne la décision du PRB de fixer les salaires des General Workers à Rs 10 250, d’autant qu’on sait bien qu’ils ont déjà reçu Rs 1 000 depuis janvier 2020. Selon lui avec l’entrée en vigueur du salaire minimal en 2018, le PRB avait le devoir de corriger une anomalie pour les General Workers, puisque leurs salaires étaient inférieurs au salaire minimal et ensuite augmenter leurs salaires pour rattraper la perte d’achat depuis ces cinq dernières années. «Or, le PRB a failli dans sa tâche.»

Le président de la FCSOU dit attendre la circulaire du ministère de la Fonction publique au sujet des «option forms» pour donner un mot d’ordre à ses membres.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x