Bataille terrain de foot : Ravi Jangi libéré contre une caution de Rs 10 000

Avec le soutien de

Arrêté et libéré sur parole hier, lundi 18 octobre, le président du conseil de district de Grand-Port Ravi Jangi a comparu devant le tribunal de Flacq ce mardi matin. Il a dû fournir une caution de Rs 10 000 après qu'une accusation provisoire de complot pour endommager une propriété de l’état a été portée contre lui.

À sa sortie du tribunal Ravi Jangi a clamé son innocence et dit avoir agi avec l’approbation du conseil. 
 «C’est un comité qui a décidé qu’il faut fermer le portail du terrain de foot à Quatre-Sœurs afin que le public n’ait pas accès car le terrain n’était pas encore prêt», a fait valoir le président du conseil de district de Grand-Port. Pour lui, il est victime d’une vendetta politique.  
Des élus des circonscriptions numéros 11 et 12 dont Mahen Seeruttun et Bobby Hurreeram n’ont pu procéder à l’inauguration du terrain de foot le mercredi 13 octobre. Des fonctionnaires de la National Development Unit avaient alors consigné une Precautionary Measure (PM) au poste de police de Bel-Air et il avait été  décidé d'annuler la cérémonie d’inauguration. 

L’interrogatoire de Ravi Jangi dans le sillage de cette affaire doit se poursuivre d’après un calendrier de travail avec ses hommes de lois. L'un d'eux, Me Ashley Ramdass, qualifie de ridicule la charge provisoire qui a été retenue contre son client.  «Il n’a fait que placer un cadenas au portail. Comment ceci a pu l'endommager? », fustige-t-il

Ravi Jangi est représenté par un panel d’avocats dont Mes  Ritesh Ramful, Ashley Ramdass, Manoj Seeburn et Avinash Bissessur.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x