Affaire Kistnen: un an après…

Avec le soutien de

Cela fait un an que le corps calciné de l’ancien agent du MSM, Soopramanien Kistnen, a été retrouvé dans un champ de cannes à Telfair. Depuis, ce décès, considéré comme un suicide par la police au début, n’a cessé de défrayer la chronique, surtout que des VIPs ont été cités avec insistance. Mais un an après, malgré les révélations pendant l’enquête judiciaire sur ce meurtre, l’enquête de la police piétine. Hier, l’opposition et la société civile étaient dans la rue pour réclamer justice.

«Pour une fois, tous les partis de l’opposition se sont réunis.» C’est ce qu’a clamé Rama Valayden, hier, lors de la conférence de presse que lui et d’autres membres des Avengers ont tenue juste après la marche en commémoration de la mort de Soopramanien Kistnen. L’avocat avait raison car l’on a pu voir tous les leaders de l’opposition se joindre à la manifestation silencieuse devant le Parlement.

Les travaillistes représentés par Arvin Boolell et Ehsan Joomun se sont même tenus aux côtés des Avengers, alors que Xavier Duval, Paul Bérenger, Roshi Bhadain et Nando Bodha étaient un peu plus loin. Toutefois, Bhadain, Bodha et Duval sont venus à la rencontre de Rama Valayden qu’il s’est déplacé pour saluer Paul Bérenger. Une opposition réunie pour de bon ou ponctuellement ? On le saura dans les jours qui viennent.

Rama Valayden a aussi déclaré qu’il s’attend à ce que Zahid Nazurally, le Deputy Speaker, démissionne de son poste. Contacté, ce dernier a promis de revenir vers nous mais il ne l’a pas fait.

Sudhir Sesungkur était aussi présent et il a tenu à faire une déclaration : «L’affaire Kistnen a démontré à quel niveau notre pays est descendu, où l’assassinat politique est devenu normal et demeure impuni. Toutes nos institutions se sont dégradées. En tant qu’ex-député et ministre du MSM, je suis triste de constater comment ce parti fondé par sir Anerood est devenu une entreprise commerciale ; comment les membres de LaKwizinn participent tous à une course effrénée à l’argent, ne lésinant sur aucun moyen pour piller les richesses du pays. Et Kistnen qui était au courant de tout cela en a fait les frais.»

Ehsan Joomun a, pour sa part, estimé qu’il était important pour le Parti travailliste de se joindre à cette commémoration de «l’assassinat d’un agent politique de surcroît le mari de la ‘constituency clerk’ du ministre Sawmynaden, colistier du Premier ministre». Le travailliste ajoute que lorsque Kistnen a décidé de «tout déballer, on l’a descendu».

Pour Ehsan Joomun, Soopramanien Kistnen n’est pas le seul. «D’autres meurtres comme celui de Mooniaruth ou Kanakiah ont été déguisés en suicide. Si un journaliste n’avait pas décidé d’aller fureter dans les champs de cannes de Telfair et ailleurs, tout le monde aurait accepté la version de la police et la population n’aurait rien appris des magouilles sous le couvert du Covid…» L’élu rouge dit espérer que ces événements aient «au moins un effet immédiat comme le remplacement du speaker qui aura fait le plus de mal à notre démocratie».

Pour Simla Kistnen, l’enquête judiciaire a permis de découvrir les mobiles derrière l’assassinat de son mari, en balayant du même coup la thèse de suicide avancée par la police. «Même si les meurtriers de mon mari n’ont pas encore été identifiés, j’ai confiance qu’ils le seront bientôt», affirme la veuve.

Elle est d’avis que la mort violente de son mari aura servi néanmoins à découvrir «comment l’argent du peuple est utilisé, comment il est distribué aux copains et copines». Elle espère que le peuple s’en souviendra. «En tout cas, il doit savoir maintenant comment le petit agent du MSM est traité.»

La photo qui dérange

Alors que Yogida Sawmynaden ne se rappelait pas le 19 octobre 2020 que Soopramanien Kistnen était l’un des agents du numéro 8, voilà une photo de campagne des élections de 2019. C’était justement à Telfair où l’on peut voir Kistnen en train d’échanger quelques mots avec le Premier ministre, Pravind Jugnauth.

L’homme au balai

Il est présent à toutes les mobilisations citoyennes. Avec son balai. Interrogé, cet homme a déclaré que c’est pour passer le message que le pays a bien besoin d’un coup de balai. Pas seulement pour enlever les déchets mais aussi les pourris du système.

La mobilisation a gagné toute l’île

Hier a marqué la fin de la semaine d’activités des Avengers pour commémorer la mort de Soopramanien Kistnen, ex-agent du MSM retrouvé mort dans un champ de cannes à Telfair. Les avocats du groupe ont terminé en apothéose devant le Parlement où une manifestation s’est tenue pendant 30 minutes. Portant le nom de La vérité vaincra, la manifestation s’est terminée sur les notes de la chanson Donn to lame pran mo lame.

L’ambiance était présente hier dans les rues de la capitale. Les maîtres mots de la manifestation étaient silence, organisation, solidarité et justice. Ils étaient une centaine à s’être donné rendez-vous le matin au bureau de Me Teeluckdharry à 11 heures. Pancartes, tee-shirt et drapeau mauricien en main, les sympathisants ont répondu présent à l’appel des Avengers. C’est en file indienne qu’ils ont marché vers le Parlement où après l’hymne national, ils se sont tenus en silence en brandissant le quadricolore.

Les représentants politiques des différents partis politiques ont rejoint la manifestation bien plus tard. Les leaders de l’entente de l’Espoir – Roshi Bhadain, Xavier-Luc Duval, Paul Bérenger et Nando Bodha ont répondu présents alors que Arvin Boolell avait fait le déplacement pour le Parti travailliste.

D’autre part, aux quatre coins de l’île, en groupes de 10, les Mauriciens ont manifesté de midi à 12 h 30. De Stanley, Rose-Hill, à Souillac en passant par Quatre-Bornes, Flacq, Chamarel, entre autres, mais aussi à l’étranger. Georgette de Rose Hill s’est occupée de rassembler des manifestants. «Zordi se enn zour pou lazistis ek Morisien inn reponn prezan. Se enn mesaz for.» Même son de cloche d’Ivann Bibi, qui cordonnait les opérations à travers l’île.

Vers 12 h 30, les Avengers et les sympathisants ont quitté le Parlement pour marcher vers le bâtiment Emmanuel Anquetil et rejoindre Raouf Khodaboccus. Ils ont observé une minute de silence suivie d’un mini-discours de ce dernier en hommage à la fonctionnaire qui avait chuté du 5e étage du bâtiment.

C’est vers 13 heures qu’a pris fin la manifestation au Hennessy Tower où les Avengers ont tenu un point de presse pour remercier les sympathisants qui y ont participé.

Publicité
Publicité

Depuis la mort de Soopramanien Kistnen, les événements se sont enchaînés. Yogida Sawmynaden, l’ancien ministre du Commerce dont le nom a été cité à plusieurs reprises, a démissionné, de même que le no. 1 de la STC. Pendant ce temps, chaque nouvelle comparution pendant l’enquête judiciaire vient avec son lot de rebondissements. Retrouvez tous les articles relatifs dans notre dossier.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x