Affaire Navalny/Yves Rocher: non-lieu en France dans l'enquête pour «dénonciation calomnieuse»

Avec le soutien de

La justice française a rendu une ordonnance de non-lieu en faveur de la société française de cosmétiques Yves Rocher, qui était visée par une plainte pour «dénonciation calomnieuse» déposée par l'opposant russe Alexeï Navalny et son frère, a-t-on appris vendredi auprès d'une source judiciaire.

«Je vous confirme l'ordonnance de non-lieu, sur réquisition conforme du parquet (l'accusation, ndlr), notifiée et rendue le 11 octobre», a déclaré à l'AFP Maxime Antier, procureur de la République de Vannes, dans l'ouest de la France.

Une information judiciaire avait été ouverte en février 2019 à la suite d'une plainte avec constitution de partie civile déposée par les frères Navalny contre le groupe Yves Rocher, basé à La Gacilly (Morbihan, ouest).

Interrogés par l'AFP, les avocats des frères Alexeï et Oleg Navalny, Mes William Bourdon et Amélie Lefebvre, ont indiqué qu'ils envisageaient de faire appel.

«Nous regrettons la frilosité des juges d'instruction dans ce dossier», a ajouté Me Lefebvre dans un courriel.

Ennemi juré du Kremlin, M. Navalny, 45 ans, a été condamné en Russie en décembre 2014 à trois ans et demi de prison avec sursis pour le détournement de 26 millions de roubles au détriment de la filiale russe d'Yves Rocher. Son frère Oleg s'est vu infliger la même peine, mais ferme.

Le groupe Yves Rocher affirme avoir été convoqué par les autorités russes en 2012 dans le cadre d'une enquête visant Glavpodpiska, la société des frères Navalny. C'est pendant les interrogatoires qu'Yves Rocher dit avoir «découvert plusieurs indices concordants et importants rendant vraisemblable l'existence d'une escroquerie».

Yves Rocher-Vostok dit avoir alors déposé une plainte contre X pour avoir accès au dossier. Le groupe a par la suite reconnu n'avoir pas subi de préjudice.

Yves Rocher, spécialiste des cosmétiques à base de plantes, a été l'une des premières marques de beauté étrangères à s'implanter en Russie, en 1991, à la chute de l'URSS. 

En février dernier, le sursis d'Alexeï Navalny a été transformé en prison ferme, les autorités pénitentiaires russes l'accusant d'avoir enfreint des mesures de contrôle judiciaire alors qu'il était en convalescence en Allemagne, après avoir survécu à une tentative d'empoisonnement. 

L'arrestation de M. Navalny, le 17 janvier, dès son retour en Russie, a suscité des manifestations réprimées à travers le pays et plus de 10 000 arrestations.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x