Mauritius Broadcasting Corporation: des recrutements provoquent du grésillement

Avec le soutien de

Le signal ne passe pas trop bien à la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) après que la direction a publié des avis de vacances internes pour quatre postes importants, à savoir «Programme manager», «Production manager», «Radio Channel coordinator» et «Head of technology and multimedia». Une lettre de dénonciation a même été envoyée au bureau de la commission anticorruption (ICAC) lui demandant d’ouvrir une enquête.

Cet exercice d’appel à candidatures interne a été lancé le 6 octobre alors que les candidats ont jusqu’au 20 octobre pour postuler. Toutefois, ils sont nombreux à affirmer que c’est peine perdue, alléguant que ces avis internes ne sont juste qu’une façade pour cacher des promotions que des proches de la direction auront en passant sur la tête des plus méritants. L’on parle même d’une ancienne syndicaliste qui est bien partie pour décrocher un des postes ou encore un contractuel.

Les dénonciateurs déplorent aussi que la MBC remplisse des postes de responsabilités avant même la publication du rapport du Pay Research Bureau (PRB) alors qu’il y a plusieurs postes secondaires qui sont occupés par des contractuels ou des employés qui font de l’intérim. Dans leur cas, ils attendent depuis longtemps pour être régularisés, disent-ils. Ce n’est pas tout. D’aucuns s’interrogent sur la raison pour laquelle sur les cinq postes vacants, il n’y a que pour le Radio Channel coordinator que la MBC exige au moins le Higher School Certificate (HSC). Et dans la lettre envoyée à l’ICAC, les auteurs affirment que les qualifications requises sont en faveur de quelques personnes uniquement.

Sollicitée pour sa version, la direction de la MBC nie que ce sont des postes taillés sur mesure pour favoriser des proches. Le directeur général de la MBC par intérim, Anooj Ramsurrun, affirme que les employés se sentant lésés peuvent saisir le ministère du Travail ou l’Equal Opportunity Commission. «D’abord, nous ne savions pas que le rapport du PRB devrait être publié cette semaine. Il y a des postes vacants qui ne sont pas remplis à la MBC depuis 2015 et certains départements fonctionnent sans des responsables à plein temps. Le conseil d’administration a donc pris la décision de recruter à l’interne. Tout le monde peut postuler. Ceux qui ont les qualifications seront retenus pour des interviews et les autres non», insiste Anooj Ramsurrun. Celui-ci affirme qu’il ne siègera même pas sur le board pour l’interview qui sera constitué des membres du conseil d’administration et du chef des ressources humaines.

Il ajoute que ce sont des employés qui savent qu’ils n’allaient pas être retenus pour ces postes qui ont commencé à balancer des noms en public pour faire croire que ces personnes sont des proches de la direction. «Vous me parlez d’une ancienne syndicaliste. Si cette personne est qualifiée et qu’elle a l’expérience nécessaire, je ne vois pas pour quelle raison on doit la mettre de côté parce que son nom a été cité comme une proche de la direction. Il n’y a aucun proche de la direction. Il y a des proches de la MBC et des employés qui sont loyaux envers la corporation. D’ailleurs, jamais je n’accepterai d’accorder un poste si une personne n’a pas les qualifications et l’expérience requises», dit-il.

Le directeur général de la MBC par intérim se défend aussi que ces postes sont taillés sur mesure. Il explique que dans trois cas, ils n’ont pas exigé au minimum le HSC rappelant que ces postes sont ouverts aux «coordinators» qui ont été engagés selon des qualifications précises alors que pour celui exigeant le HSC c’est justement un poste de coordinator. «Les qualifications requises dans l’exercice d’appel à candidatures sont celles prévues dans le PRB», déclare-t-il. Anooj Ramsurrun précise même que cet exercice de recrutements peut être annulé à n’importe quel moment. Si c’est le cas, précise-t-il, ce sera pour des raisons administratives et non pour cause de contestations.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x