Cyclisme: Kimberley Lecourt s’offre un deuxième succès après celui de 2018

Avec le soutien de
Kimberley Lecourt de Billot (à dr.) déploie la meilleure pointe de vitesse finale pour s’imposer devant la championne d’Afrique du Sud Hayley Preen.

Kimberley Lecourt de Billot (à dr.) déploie la meilleure pointe de vitesse finale pour s’imposer devant la championne d’Afrique du Sud Hayley Preen.

Même si ces derniers temps, elle se concentre davantage sur le VTT, Kimberley Lecourt de Billot n’a rien perdu de ses qualités sur la route. La Mauricienne qui est basée en Afrique du Sud l’a prouvé dimanche en remportant le Cape Town Cycle Tour. C’est son deuxième succès dans cette course très populaire après celui engrangé en 2018.

La sociétaire de la Team Galileo Infiniti SPOT faisait partie d’un groupe de six cyclistes qui s’est échappé à hauteur de Chapman’s Peak au sein duquel on retrouvait aussi la championne d’Afrique du Sud sur route, Hayley Preen, la vététiste émérite Candice Lill, la triathlète anglaise Emma Pallant, Kelsey van Schoor et S’annara Grove. Malgré des attaques de Pallant et Preen, le groupe ne se scinda pas jusqu’aux derniers kilomètres et Lecourt et Preen se disputèrent le sprint final. La Mauricienne eut le dernier mot, bouclant les 78 kilomètres en 2h13 :36. Candice Lill compléta le podium à une seconde.

«J’étais confiante dans les montées. Je sentais que j’étais bien placée et mes jambes étaient bonnes. J’ai essayé de garder des forces pour le sprint parce que j’étais confiante que je pouvais faire la différence. Je suis juste contente d’avoir pu gagner pour mon équipe», a déclaré Kimberley qui entamera donc l’ABSA Cape Epic dans d’excellentes dispositions physiques.

Le double champion de Maurice 2021, Alexandre Mayer était de la partie dans la course masculine longue de 109 km. Il a malheureusement été pris dans une chute. «C’était une course très satisfaisante à une semaine du Cape Epic. Au départ j'essayais de prendre l'échappée sans réussite. Après 40 km de course très rapide et dangereuse avec beaucoup de chutes, je suis justement pris dans une chute. Et là, je casse mon levier de frein avant. J'ai donc eu à continuer avec seulement le frein arrière et dans un peloton de 250 coureurs, cela faisait peur. Donc je suis resté à l'arrière jusqu'au final ou il restait les deux grosses difficultés du parcours. Dans la seconde, on bascule à une quinzaine devant mais personne n'a collaboré. Sur la fin, j'ai tenté ma chance en solitaire mais sans succès. Mais la condition et la forme sont là et ça c'est top», relate-t-il.

La victoire est revenue au «héros local» Nolan Hoffman qui a devancé au sprint Christiaan Janse van Rensburg et Craig Boyes après 2h37:11 de course. A 36 ans, le sociétaire de la Team ENZA signe sa quatrième victoire après celles de 2014, 2015 et 2018. Jaco Venter, le coéquipier d’Alexandre Mayer pour le Cape Epic a pris une bonne 5e place dans le même temps que le vainqueur.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x