Sa mère tente de l’empêcher de se suicider, Baba la tue

Avec le soutien de

Il a plaidé coupable sous une accusation formelle de meurtre devant le juge Lutchmyparsad Aujayeb de la cour d’assises, vendredi. Cela, après que le Directeur des poursuites publiques, Me Satyajit Boolell, a réduit l’accusation d’assassinat qui pesait sur lui en meurtre. Irshad Peerally, qui a retenu les services de Me Hisham Oozeer, devra revenir en cour les 17 et 18 novembre. Son procès sera pris sur le fond avec la déposition des témoins. 

Cette affaire de matricide avait suscité une vive émotion à la rue Tout Court, à Highlands. Ferozia Bibi Peerally avait reçu six coups de couteau mortels dans le dos, le 27 mars 2018. Vers 8 h 30 ce jour, la mère de famille de 60 ans préparait des pistaches dans sa cuisine lorsqu’elle a surpris son fils qui tentait de mettre fin à ses jours. C’est en voulant l’empêcher de commettre l’irréparable que le prévenu Irshad Peerally, connu comme Baba, alors âgé de 33 ans et soudeur, l’aurait poignardée. 

Les cris de la sexagénaire alerteront toute la famille, dont les autres fils de la victime. «Je l’ai entendue hurler. Lorsque je suis arrivé, j’ai vu mon frère Baba lui asséner des coups de couteau. Au même moment, mon autre frère est arrivé et nous avons agrippé Baba pour l’enfermer dans une pièce, pour pouvoir nous occuper de notre mère.» 

Le mari de la victime a également déclaré qu’avant de rendre l’âme, son épouse a dit : «Baba inn batt mwa.» L’autopsie pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du service médico-légal, a attribué le décès de Ferozia Bibi Peerally à un shock due to multiple stabbed wounds. Le juge prononcera son jugement après l’audition des témoins.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x