Le Royaume-Uni accueillera 35 footballeuses de l'équipe afghane junior

Avec le soutien de
Le gouvernement britannique n'a précisé ni la nature ni la durée du visa accordé aux joueuses et leurs familles.

Le gouvernement britannique n'a précisé ni la nature ni la durée du visa accordé aux joueuses et leurs familles.

Le gouvernement britannique a annoncé lundi qu'il accueillerait bientôt 35 jeunes footballeuses de l'équipe nationale junior afghane menacées dans leur pays par le retour au pouvoir des talibans, ainsi que leurs familles. 

«Nous travaillons à la finalisation des visas pour l'équipe féminine de football d'Afghanistan et nous sommes impatients de les accueillir au Royaume-Uni sous peu», a déclaré lundi un porte-parole du gouvernement.

Les joueuses, qui avaient manqué de peu le pont aérien organisé à Kaboul en août, s'étaient réfugiées au Pakistan avec leurs familles (au total 130 personnes) après la prise de pouvoir des talibans. Mais elles n'y avaient qu'un visa de 30 jours.

En Afghanistan, elles auraient été «dans une position extrêmement dangereuse, mettant leur vie en danger», car les talibans interdisent aux filles de jouer au football, selon la Fondation ROKiT, qui les a aidées dans leur fuite.

«Le gouvernement (britannique) s'est engagé à faire tout ce qu'il peut pour soutenir ceux qui en ont le plus besoin, notamment les femmes et les filles vulnérables, et les personnes en danger qui ont dû fuir l'Afghanistan», a affirmé un porte-parole de Downing street. 

Les footballeuses et leurs familles devraient être relocalisées «dans les deux prochaines semaines au Royaume-Uni», a détaillé la Fondation ROKiT dans un communiqué. 

Sa directrice générale Siu-Anne Marie Gill a salué le «travail d'équipe» mené pour sauver ces joueuses, qui sont selon elle «absolument ravies et soulagées des opportunités qui leur seront offertes grâce à leur nouvelle vie au Royaume-Uni». 

Le club anglais Leeds United fait partie des organisations à avoir demandé au gouvernement d'accorder l'asile à ces sportives. Son président Andrea Radrizzani avait proposé le mois dernier d'accueillir les joueuses dans leurs équipes juniors, affirmant qu'il était prêt à «donner à ces filles un avenir prospère et pacifique».

Le Royaume-Uni a évacué plus de 15 000 personnes lors du pont aérien de Kaboul dans les deux semaines qui ont suivi le retour au pouvoir des talibans mi-août, dont près de 8 600 Afghans éligibles au programme ARAP de relocalisation et d'aide aux Afghans ayant travaillé avec les Britanniques. 

Contacté par l'AFP, le gouvernement britannique n'a précisé ni la nature ni la durée du visa accordé aux joueuses et leurs familles.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x