Services de Santé: le palmarès du Dr Ismat Nawoor, transféré de l’hôpital Jeetoo

Avec le soutien de
Le médecin spécialiste en gynécologie aurait été muté pour réitérer sa bonne performance à l’hôpital de Rose-Belle ou parce qu’il devenait trop populaire, selon certains politiciens.

Le médecin spécialiste en gynécologie aurait été muté pour réitérer sa bonne performance à l’hôpital de Rose-Belle ou parce qu’il devenait trop populaire, selon certains politiciens.

Il a une quinzaine de projets réalisés à l’hôpital Dr A. G. Jeetoo à son actif depuis qu’il y est en poste, soit en 2017. Le Dr Ismat Nawoor, Regional Health Director (RHD), à l’origine des unités spécialisées telles que la Neonatal ICU ou encore l’unité de chirurgie pour les yeux, a été muté à l’hôpital de Rose-Belle. Un transfert qui fait jaser, vu la bonne performance du principal concerné. 

Outre d’avoir aidé à désengorger l’hôpital de Moka, le RHD a contribué à équiper l’établissement d’une vingtaine d’appareils de dialyse supplémentaires, d’un mammographe et d’une machine permettant de réaliser des endoscopies. C’est aussi le Dr Nawoor, qui a pris les mesures qui s’imposaient pour permettre aux époux d’assister aux accouchements par césarienne. Un membre du personnel, qui travaillait déjà à l’hôpital avant 2017, rappelle aussi l’aménagement d’un espace pour les patients, qui avaient eu leur décharge. Le spécialiste en gynécologie soulignait souvent l’importance de la communication avec les patients, raison pour laquelle il avait aussi instauré une cellule pour que les proches puissent suivre l’évolution de l’état des malades. 

La décentralisation était une des préoccupations majeures du RHD. Pour désengorger les services spécialisés de l’hôpital, le Dr Nawoor avait créé une consultation de pédiatrie et de gynécologie au dispensaire Dr Hyderkhan, à Plaine-Verte. Des spécialistes y étaient deux fois la semaine. Peu après son arrivée, l’hôpital Jeetoo avait décroché le Public Service Excellence Award en 2018. 

«Pas de solutions» 

Pourquoi un transfert face à un tel palmarès ? Si Xavier-Luc Duval parle d’un complot car cette mutation subite ne repose sur aucun argument valable, même son de cloche de Roshi Bhadain, qui a estimé que le Dr Nawoor est une victime de la fameuse Lakwizinn car il était devenu trop populaire et trop apprécié de la population à cause de son bon travail. Paradoxalement, c’est ce point qui inquiète un ancien fonctionnaire car, selon lui, si ce transfert est punitif, le ministère se cachera derrière les accomplissements du RHD pour justifier la mutation. 

L’ancien fonctionnaire rappelle tout d’abord que le Dr Nawoor avait eu un clash avec le ministre de la Santé alors que ce dernier était à la tête du Medical Council. «Mais on peut dire ce que l’on veut. At the end of the day, le ministère peut faire ce qu’il veut. S’il veut transférer un fonctionnaire, il n’a pas à se justifier», explique-t-il. 

Même si tous parlent de transfert punitif ? «Le Dr Nawoor est un professionnel. Li pena pou fer politik. Son bilan parle pour lui. Punitif ou pas, le ministère viendra dire que ses compétences sont nécessaires à l’hôpital de Rose-Belle pour redresser la situation. Que va-t-on dire ? C’est une nowin situation. Si c’est un coup monté, il est bien calculé», dit-il. Dans la foulée, il rappelle qu’il n’y a que deux RHD pour l’instant, soit la Dr Poonam Gungadin à l’hôpital SSRN et le Dr Nawoor. Les autres sont toujours acting. «Donc, dire que ses compétences sont nécessaires partout est facile», réitère l’ancien fonctionnaire. 

Pour rappel, avant d’atterrir à l’hôpital Jeetoo, le Dr Ismat Nawoor a pratiqué comme gynécologue pendant plus de 40 ans. En 2014, il est nommé RHD à l’hôpital de Flacq. En 2016, il est transféré à l’hôpital SSRN et en 2017, il pose ses valises à l’hôpital Jeetoo. En janvier 2020, il est nommé Acting director of Health Services. Il a aussi été membre du Medical Council et Chairman de la Mental Health Commission. 

Au niveau du ministère, les allégations de transferts punitifs sont mises de côté. «Rien n’a été prouvé ou vérifié jusqu’à présent. C’est une mutation comme une autre. Le ministère s’abstient de commenter cette affaire», répond une source officielle, précisant que c’est le Dr Ramputty, qui a remplacé le Dr Nawoor à l’hôpital Jeetoo. Ce dernier était jadis consultant en charge du service médical.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x