Séries, documentaires ... quand le rap fait irruption sur le petit écran

Avec le soutien de
Le réalisateur Franck Gastambide pose le 8 octobre 2021 à Cannes pour la présentation de la saison 2 de sa série «Validé».

Le réalisateur Franck Gastambide pose le 8 octobre 2021 à Cannes pour la présentation de la saison 2 de sa série «Validé».

Après avoir conquis le marché de la musique, le rap triomphera-t-il sur nos écrans ? De la fiction au documentaire, les projets liés à cette musique, la plus écoutée et vendue en France, font des émules, portés par un marché qui ne connaît pas la crise.

C'est un retour plus qu'attendu: la saison 2 de «Validé», première fiction française sur le monde du rap, présentée hors-compétition au festival Canneséries qui se tient jusqu'au 13 octobre sera diffusée dès le 11 octobre sur Canal +.

La série, qui dépeint le monde du rap à travers l'histoire de Clément alias Apash, dealer dans les beaux quartiers parisiens la nuit et rappeur le jour, a connu un succès flamboyant en France avec plus 35 millions de visionnages sur myCanal un record mais aussi à l'étranger.

«Le grand succès de cette série, c'est qu'elle a permis à des gens parfois un peu réfractaires de s'intéresser à ce milieu», se félicite auprès à l'AFP son créateur, Franck Gastambide.

Pourtant l'ambition initiale de ce «passionné» de rap était simple: «s'adresser à un public dont on parle pas forcément beaucoup, aux nombreux fans de la première musique de France, voire du monde».

Depuis, d'autres projets ont été imaginés. Comme «Diana Boss», une série que diffusera «d'ici la fin de l'année» France Télévisions. Pas ancrée sur le monde du rap, la fiction racontera l'histoire d'une héroïne partagée entre sa passion du rap et son projet de devenir avocate.

Rapwashing?

«Pour nous le rap et le cabinet d'avocat sont des outils pour parvenir à parler de sujets comme l'égalité et le patriarcat», explique à l'AFP son producteur Sébastien Folin. Mais «en parlant de rap, on arrivera à toucher plus de monde, plus de jeunes», argue-t-il.

Quant aux plateformes de streaming, elles ne sont pas en reste: Netflix a annoncé mi-septembre qu'elle préparait une version française du télécrochet américain à succès «Rhythm  Flow». Le principe ? Deux rappeurs, SCH et Niska ainsi que la rappeuse Shay sillonneront la France à la recherche d'un nouveau talent du rap.

Amazon Prime Video, diffusera, lui, mi-octobre une série documentaire sur le rappeur Orelsan.

«Pendant longtemps l'audiovisuel a boudé le public rap, pensant que c'était un public de niche. Aujourd'hui, il se rend compte qu'il ne peut plus faire sans», analyse auprès de l'AFP la philosophe Benjamine Weill, auteure d'un ouvrage sur le poids de la culture rap et hip-hop dans la société française.

En France, le rap reste la musique la plus écoutée et vendue. En 2020, sur la plateforme Spotify, leader en streaming musical, les rappeurs Ninho, Jul ou Maes occupaient la tête du classement des artistes francophones les plus écoutés.

A cela, s'ajoute un argument culturel, selon Mme Weill: «il y a toute une génération de jeunes biberonnés au rap et au hip-hop qui arrivent dans les maisons de production, ce qui explique cette flopée de projets».

Aux Etats-Unis, où le rap se porte aussi très bien, le même phénomène est à l’œuvre ... mais depuis l'année 2015. Comme par exemple la série «The Get Down» diffusée en 2016 sur Netflix l'une des productions les plus chères de l'histoire de la plateforme  ou le documentaire sur la star Travis Scott (49 millions d'auditeurs par mois sur Spotify) «Look Mom I Can Fly», diffusé sur la même plateforme.

Attention tout de même à ne pas tomber dans le «rapwashing», à savoir «utiliser le rap dans le seul but d'attirer un public jeune», prévient Mme Weill.

«On a fait très attention à la musique. On voulait qu'il y ait une vraie crédibilité au niveau du rap», se défend Sébastien Folin. Même tonalité du côté de Franck Gastambide, qui rappelle que «Validé» a permis le lancement de carrière du rappeur Hatik.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x