Patrimoine: l’ancienne gare du gouverneur à Réduit dans le viseur du métro

Avec le soutien de
La bâtisse historique est maintenant dans un état de délabrement.

La bâtisse historique est maintenant dans un état de délabrement.

Encore un vestige du rail qui va céder la place au métro express ? Alors que le chantier de la phase 3 qui reliera Réduit à Rose-Hill se met en branle, une petite structure en tôle attend d’être fixée sur son sort. Il s’agit de l’ancienne gare du gouverneur, située sur le campus de l’université, à deux pas de l’auditorium Octave Wiehe. Nous ne sommes pas loin du château du Réduit. 

Une visite des lieux a eu lieu la semaine dernière. Elle réunissait divers responsables du ministère des Arts et du patrimoine culturel, dont le ministre Avinash Teeluck. Ainsi que des cadres du ministère du Transport, celui du Logement, ceux de Metro Express Limited (MEL), dont son Chief Executive Officer, Das Mootanah et des représentants de l’entrepreneur des travaux, Larsen & Toubro. 

Sur place, le bruit des machines a réveillé cette structure à l’abandon. Bien qu’associée à l’histoire, l’ancienne gare du gouverneur n’est pas classée patrimoine national. À ce titre, elle n’est pas protégée par la National Heritage Fund Act 2003. 

Suivant cette visite des lieux, au ministère des Arts et du patrimoine culturel, on fait ressortir qu’une étude du site est en cours, «pour son éventuelle restauration». Est-ce que cette structure délabrée sera démolie ? «Nous ne le savons pas exactement. Tout va dépendre du tracé du métro. Il faudra voir quel impact ce tracé aura sur le site et si l’impact est important, comment nous pouvons protéger le bâtiment. Nous étudions les options.» 

«État délabré» 

MEL, pour sa part, indique que l’ancienne gare est «dans un état un peu délabré». Cette structure est-elle sur le tracé du métro ? Sera-t-elle préservée ? Le département de communication de MEL souligne que «nous avons examiné des options et discuter de la solution la plus appropriée pour pouvoir réhabiliter ce bâtiment, en prenant en considération les conseils du ministre des Arts et du patrimoine culturel. Ceci nécessitera la collaboration et l’apport des ministères concernés, nous travaillons dans ce sens». 

De son côté, l’association SOS Patrimoine en péril déplore qu’elle n’ait pas été invitée à l’exercice de consultation de diverses parties prenantes, au sujet de cette ancienne gare du gouverneur. «Nous sommes ceux qui avons attiré l’attention sur cette structure historique.» Pour cette association de défenseurs du patrimoine, l’ancienne gare du gouverneur «n’est que l’une des structures qui seront impactées par le projet de métro à Réduit». Elle se demande si les promoteurs ont réalisé une étude sur l’impact des travaux sur d’autres structures historiques sur le tracé. 

Au fil du temps, les perrons en pierres taillées ont vu passer du beau monde. Les trains ont sillonné l’île pendant un siècle, de 1864 à 1964. C’est de cette petite gare, que le gouverneur - qui sortait du château du Réduit, qui est tout proche – prenait le train pour aller à Port-Louis ou vers d’autres destinations. La structure a, par la suite, été transformée en bureau de poste quand les trains ont cessé de rouler en 1964. Les chemins de fer ont été supprimés parce qu’ils n’étaient pas rentables. Comme Réduit est doté d’un bureau de poste «moderne», l’ancienne bâtisse est restée à l’abandon.

Vaines tentatives de faire classer cette bâtisse 

On recense plusieurs tentatives de l’université de Maurice (UoM) de protéger l’ancienne gare du gouverneur à Réduit. Cette possibilité est envisagée du temps où Indurlall Fagoonee est vice-chancelier de l’UoM. Un budget est mis à disposition pour une restauration, mais le projet n’aboutit pas. En septembre 2015, c’est Romila Mohee qui est vice-chancelière à Réduit. Elle lance un appel au ministère des Arts pour que l’ancienne gare soit classée patrimoine national. Et l’UoM a alors pour projet de convertir l’ancienne gare du gouverneur en «teaching museum».

À Mahébourg: l’ancien wagon du gouverneur lui aussi à l’abandon 

Il n’y a pas que l’ancienne gare du gouverneur qui subit l’usure du temps. Dans la cour du musée de Mahébourg, l’ancien wagon personnalisé à bord duquel montaient les locataires du château du Réduit regarde passer les années. Et elles ne lui font pas de cadeau.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x