Parti travailliste: l’arrivée matinale de Navin Ramgoolam calme les ardeurs de certains

Avec le soutien de
Avant de rentrer au pays ce week-end, Navin Ramgoolam a eu une rencontre avec Subrahmanyam Jaishankar, ministre des Affaires étrangères de l’Inde hier. C’est sur son compte Twitter que ce dernier a annoncé la rencontre. «Value his strong support for our exceptional relationship» a-t-il écrit. La rencontre a duré environ 45 minutes.

Avant de rentrer au pays ce week-end, Navin Ramgoolam a eu une rencontre avec Subrahmanyam Jaishankar, ministre des Affaires étrangères de l’Inde hier. C’est sur son compte Twitter que ce dernier a annoncé la rencontre. «Value his strong support for our exceptional relationship» a-t-il écrit. La rencontre a duré environ 45 minutes.

C’est peu après minuit dimanche matin que l’avion à bord duquel voyagera Navin Ramgoolam atterrira à l’aéroport de Plaisance. Du coup, ceux qui pensaient organiser des rassemblements pour l’accueillir voient leur plan tomber à l’eau.

Déjà dès l’annonce de son retour jeudi dernier, certains ont commencé à s’organiser pour le recevoir. Mais cela n’a pas plu à la direction du parti. D’ailleurs, Arvin Boolell semble agacé par la démarche de ces personnes. «C’est bien qu’à travers votre journal, nous apprenons que Navin Ramgoolam veut éviter la foule. Et moi  depuis jeudi, j’ai recommandé à certaines personnes de ne rien organiser pour son retour. Comme son arrivée est prévue pour quelques minutes après minuit, il n’y a aucune raison encore pour organiser quoi que ce soit», affirme-t-il.

Pour Arvin Boolell, Navin Ramgoolam s’accordera encore quelques jours de repos et c’est à lui de décider comment il reprendra ses activités politiques après. Le chef de file du PTr ajoute aussi qu’en cette période, même si certaines restrictions ont été assouplies, il faut quand même suivre le protocole en cours et surtout ne pas se réunir en foule.

Un autre membre du parti a tenu à faire ressortir que ce n’est pas un retour triomphal. «Il a pu être soigné mais nous devons garder en tête ces nombreuses personnes dont certains sympathisants du parti qui n’ont pu survivre à cette maladie. Au moins pour la mémoire de ces personnes, il n’y a aucun lieu d’organiser quoi que ce soit pour le retour de notre leader. Nous sommes contents qu’il se retrouvera parmi nous.»

Néanmoins, le retour de Navin Ramgoolam est accueilli avec beaucoup de joie par les membres du PTr. L’un des parlementaires rouges, Ehsan Juman, soutient que le retour de Ramgoolam redonnera un nouveau dynamisme au parti. «C’était un coup dur pour les membres du parti quand on a appris qu’il était positif au Covid d’autant plus qu’il devait se rendre à l’étranger pour se faire soigner. Mais heureusement au fil des jours après son départ, on a appris que son état de santé s’améliorait rapidement et aujourd’hui, nous sommes tous soulagés. Nous savions également qu’il est un homme fort et qu’il a toujours le moral haut», explique le député.

Au niveau des activités politiques, Ehsan Juman prévoit que Navin Ramgoolam, après une période de convalescence, reprenne le parti en main et c’est lui qui décidera comme toujours de la stratégie que doit adopter le PTr. Le député précise toutefois que bien qu’il n’ait pas été au pays, Navin Ramgoolam suit ce qui se passe à Maurice et il est en contact avec des dirigeants du parti.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x