3e Maiden de sa carrière: Joorawon exorcise ses démons

Avec le soutien de

L’enfant terrible du turf mauricien, c’est bien lui. Des erreurs, il reconnaît en avoir «fait beaucoup». En quête de rédemption, à travers ce qu’il sait le mieux faire, soit être en selle sur un cheval, sans pour autant succomber à certaines tentations, Rye Gulshan Joorawon a enlevé le Maiden avec Alshibaa dimanche pour sa troisième consécration dans le Ruban bleu après Man To Man et Parachute Man.

Les circonstances de notre rencontre en vue d’un entretien contrastent avec l’ambiance forcément festive de dimanche. Rye Joorawon est attablé seul à la cantine de la MTCSL. Il est 6h45 mardi alors que l’entraînement bat son plein sur la piste. Il déguste son pain, le regard dans le vide. Sans pour autant se plaindre, il nous confie n’avoir pas eu de montes à l’entraînement ce mardi matin : «La vi pa kone ki reserv ou. Yer ou gagn Maiden zordi la mont pa ganiyé dan training !»

N’empêche que cette situation, le recordman de victoires au Champ de Mars l’a un peu voulue, tout dernièrement, en choisissant de faire faux bond à l’écurie Rameshwar Gujadhur en optant pour la monte d’Alshibaa au dernier moment manquant ainsi à sa parole envers l’entraîneur Subiraj. Qu’en pense-t-il ? : «Il est vrai que j’avais accepté la monte de Bag Of Tricks, mais l’occasion s’est présentée de gagner un Groupe 1 avec Alshibaa.» Ce qui est toujours «bien vu à l’extérieur».

Espère-t-il vraiment monter à l’extérieur bientôt ? Il bottera en touche sur cette question, préférant finir son « nasta » (Ndlr : petit déjeuner)…  Rye Joorawon dit toutefois comprendre la décision de l’entraîneur Subiraj Gujadhur de moins le solliciter, mais se demande «si li pa ti pu fer parey si li ti enn zoke ?». «Akoz pé al gagn Maiden la boss !»

Joorawon souhaite mettre cet épisode derrière lui et demande l’indulgence de l’entraîneur : «Mi dir Subu exkiz mwa si monn fer sa swa la. Je voudrais repartir sur de bonnes bases avec son écurie.» Il dit surtout vouloir l’aider comme il le faisait avant. Pour l’heure, Rye Joorawon officie en tant que freelance. Il n’a pas de salaire. Et ne compte que sur les montes en courses et à l’entraînement pour gagner sa vie. Il déclare avoir «connu meilleure situation tout comme j’ai connu bien pire».

Des erreurs, il reconnaît en avoir fait. «Monn byen fane mo kone !» C’est à ce moment qu’on lui a énuméré, de mémoire, lesdites erreurs. «Mo kone tousala !» a-t-il coupé court en rigolant. Reste qu’il affirme vouloir se racheter une conduite en étant irréprochable en piste et en dehors. D’où son désir de gagner un maximum de courses avant la fin de sa carrière.

Une carrière qui, dit-il, ne va durer que pendant deux ou trois années de plus. Songe-t-il à demeurer dans le giron après sa retraite en tant que jockey ? Sa réponse est catégorique et sans équivoque. «Non ! Je vais faire du business en dehors», clame-t-il. «Rien qui n’a trait aux courses !»

Il aura beau vouloir demeurer loin des problèmes mais – comme une série inéluctable ou l’acteur principal évite en vain les soucis – une vidéo en circulation, où on voit le jockey dans un état second, vient renoircir le tableau. «Enn vyer zafer sa video la.» Pour lui, il s’agit de sa «vie privée». Un pan de sa vie qui «ne concerne personne» même s’il concède qu’il doit un minimum de décence aux gens qui croient en lui. Mis devant une éventuelle enquête de la GRA au sujet de cette vidéo, Rye Joorawon dira simplement :  «Mo ti fit zour Maiden.» Il s’interroge surtout sur les motivations derrière la circulation de cette vidéo la veille du Maiden. «Kifer inn fer sa aster ? Pe envi mo debalance ek perdi ?» Il se rappelle notamment d’une précédente descente de la police à son domicile lorsqu’on lui avait confié la monte Parachute Man dans le Maiden en 2016.

On comprend alors mieux les gesticulations ostentatoires de Joorawon sur Alshibaa à son retour au paddock. C’était pour répondre à ceux qui auraient voulu le déstabiliser. C’était une véritable victoire personnelle, qui plus est dans le plus grand rendez-vous de l’année. Comme pour exorciser ses démons !

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x