Élections régionales: Rodrigues déjà en campagne

Avec le soutien de

D’un côté, le conseil exécutif de Rodrigues annonce, par exemple, la remise de chèques aux Rodriguais pour construire un toit en béton ou alors il octroie des terrains à bail aux résidents, qui attendent depuis des années. D’autres ont remarqué que les projets infrastructurels comme la construction des routes, ont pris un coup accélérateur. Les Rodriguais croient comprendre que ce sont des signes que les élections régionales sont pour bientôt. Des fonctionnaires affirment même que c’est pour les premières semaines de décembre car on leur a demandé de s’attendre à ce que leurs congés soient annulés. 

Toutefois, du côté du gouvernement régional, dirigé par l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR), personne ne souhaite parler sur la dissolution de l’Assemblée régionale (ARR). Pourtant, les élus sont beaucoup plus présents sur le terrain. Le député de Rodrigues, Francisco François, qui assume aussi le rôle de secrétaire parlementaire privé, est très actif sur les chantiers réalisés par la National Development Unit. D’ailleurs, il se chuchote qu’il pourrait abandonner son siège de député pour poser sa candidature aux prochaines régionales afin de remplacer Serge Clair comme le prochain chef commissaire. Nous l’avons contacté pour savoir s’il compte se présenter aux élections régionales, mais il n’a pas voulu réagir. 

Avec les nombreux signes que les élections sont proches, les partis de l’opposition s’organisent, chacun de son côté, puisque les différents leaders n’arrivent pas à s’entendre, sauf le PMSD Rodrigues et le Front patriotique de Rodrigues, qui sont en pourparlers pour une alliance. «Nous fonçons ensemble vers les élections. À ce stade, nous n’avons pas finalisé le nombre d’investitures ni décidé qui occupera le poste de chef commissaire», déclare Johnson Roussety, le leader du FPR, qui est toujours en Australie pour ses études, mais insiste qu’il sera candidat aux élections, tandis que Vincent Perrine, le président du PMSD Rodrigues, poste des vidéos dans lesquelles il est très critique envers le gouvernement. 

L’autre parti de l’opposition, l’Union du peuple de Rodrigues, parle de «statu quo» que ce soit pour une alliance ou pour la dissolution de l’ARR, mais son parti est déjà en campagne électorale. «ll est dans l’intérêt de la population que la dissolution soit faite le plus tôt possible. Nous préparons notre manifeste électoral, mais avant sa rédaction nous sillonnons l’île pour connaître les besoins des habitants. De plus, nous avons fait plusieurs congrès avec nos membres», dit-il. 

Alliance 

La concrétisation d’une alliance n’intéresse toujours pas Nicolas Von Mally, le leader du Mouvement Rodrigues, bien qu’il soit aussi en campagne électorale. «Au lieu des meetings, nous faisons des réunions ciblées dans des villages pour expliquer, en termes simples, le contenu de notre manifeste électoral. Au lieu de perdre mon temps avec des politiciens, qui regardent leurs propres intérêts, je procède aux recrutements de nouveaux membres, qui seront présentés le mois prochain», soutient-il. 

Cependant, Jean-Marie Richard, observateur politique et également électeur dans l’île, affirme que légalement, les élections peuvent se tenir mi-2022 si l’ARR est dissoute en février prochain. «La rumeur politique est un grand sport à Rodrigues. Il n’empêche que l’OPR, suivant la règle du jeu, utilise et utilisera le budget à sa disposition à son avantage dans un paramètre légal pour réaliser plusieurs choses. Est-ce que cela fera sa popularité ? Il faut savoir que l’affaire des Rodriguais bloqués à Maurice lui a fait du tort. Du côté de l’opposition, il est important que les partis s’unissent, mais on voit que ce sera peu probable car les leaders se connaissent. Avec une opposition divisée, ce sera facile pour l’OPR, mais ce qui est intéressant avec les résultats, cela risque de briser certaines choses comme l’ego de certains membres de l’opposition», déclare-t-il.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x