Musique: Sky to Be signe «Sega ar pwa»

Avec le soutien de

Apres maints démêlés avec la justice, le chanteur Sky to Be revient sous les projecteurs. Mais cette fois, c’est pour présenter son deuxième album intitulé «Sega ar pwa».

Annoncé pour mars, le deuxième opus de Sky to Be est enfin disponible. «Nous avons eu du retard à cause de la pandémie, d’autant plus que le mixage a été fait à l’étranger», explique Sky to Be. Si après avoir été arrêté plusieurs fois, une certaine étiquette lui colle à la peau, le chanteur a décidé de continuer à lutter pour sa musique, son gagne-pain, en toute positivité. C’est ainsi que mercredi soir, il a lancé Sega ar pwa au Docks Lounge, à Port-Louis. 

L’opus comprend 11 titres originaux et des bonus tracks. «Les titres ont tous été écrits alors que j’étais en détention pendant 14 mois», explique Sky to Be, qui ajoute que «écrire et faire du sport, c’est à quoi je passais mon temps en détention». 

Les fans découvriront ainsi les titres Sel Souvenir, Ainsi soitil, Sat pa la, Senir Zezi, Longanis, Dibwa Brile, Sida, Vanzans et Mo Lavi, entre autres. L’album comprend majoritairement du séga. «Les fans retrouveront aussi le titre Ki dimun pu dire, mais en version 2.0 où je suis en solo», explique-t-il. Sega ar Pwa comprend deux featurings, soit avec le Seychellois Joseph Sinon, sur le titre Sel Souvenir, et Mr Love sur Vanzans. Le titre Billet 2000 se retrouve également sur l’opus en deux versions, ainsi que Linflians Lamur. 

C’est son vécu qui l’inspire. «Je veux sensibiliser les jeunes pour qu’ils ne fassent pas de mauvais choix et ne prennent pas les mauvais chemins que j’ai empruntés», souligne Sky to Be. Dans le sega éponyme de l’album, Sky to Be chante «to tap lamain dan mo maler». C’est un sentiment qui l’anime. «Sur les réseaux sociaux, j’ai vu certains commentaires, qui m’ont blessé. J’ai une étiquette qui me colle à la peau et je dois l’accepter. Le passé nous rattrape toujours, mais nous ne pouvons pas rattraper le passé. ‘Que celui qui n’a jamais pêché me jette la première pierre’, est-il écrit dans la Bible. Tou dimounn inn déza fer érer. Je continue mon parcours en respectant mon engagement auprès de mes fans», explique-t-il. 

N’a-t-il pas peur que ses frasques les aient effarouchés justement ? «Non. Je reste positif. J’ai déjà de bons retours sur l’album. J’espère que le public appréciera les morceaux et que ce nouvel album suivra le même chemin que mon premier opus, Circonstances lavie», souligne-til. Pour rappel, c’est avec Circonstances lavie que Sky to Be était sorti de l’ombre. 

Si le chanteur a récemment reconnu être en proie à des addictions, il sait aussi qu’un long combat l’attend. «C’est un combat à vie pour rester sur les rails», avance-t-il. Croyant, il dit mettre sa foi en Dieu et espère rester sur le droit chemin et continuer à vivre sa passion pour la musique.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x