Fin de l’administration volontaire: Air Mauritius réduit ses dessertes de 50 %

Avec le soutien de

Le plan de cinq ans réduit d’environ 50 % le nombre de pays desservis par Air Mauritius (MK). C’est ce qui ressort du rapport des administrateurs. Les routes qui devraient être retenues pour les opérations sont Paris, Londres, Hong-Kong, Kuala-Lumpur, Mumbai, Perth, Johannesburg, Antananarivo, Saint-Denis et Rodrigues. Des 17 bureaux de MK à l’étranger (outstations) dont l’objectif était de promouvoir la marque et les services de la compagnie aérienne dans la région, sept ont dû être fermés. Si la fermeture des bureaux en Allemagne, Italie, Pays-Bas, Suisse et Kenya a été complétée, celle des antennes en Chine et en Espagne est en cours. Ces derniers se trouvent sur les marchés où la compagnie n’a pas opéré des vols durant toute l’année avant la pandémie du Covid-19 ou n’envisage pas d’opérer des vols directs dans un avenir proche.

Plusieurs actions ont été prises pour leur fermeture notamment le licenciement des employés, négocier avec les propriétaires et les prestataires de services pour résilier les contrats dans les meilleurs délais ou encore transférer la responsabilité des ventes pour ces marchés à d’autres bureaux à l’étranger ou aux General Sales Agents (GSA). Ainsi, dix bureaux à l’étranger ont été réduits et restructurés afin de rationaliser les coûts. Ils sont Singapour, Madagascar, La Réunion et l’Afrique du Sud. Pour l’Australie, la France, l’Inde, la Grande-Bretagne et la Malaisie, l’exercice est en cours. Seul le bureau à Hong Kong conserve la même structure. «Nous avons revu la structure des antennes et le processus de contrôle interne, négocié avec les employés pour accepter des heures à temps partiel et des indemnités réduites et licencié des employés le cas échéant», écrivent les administrateurs.

En ce qui concerne la flotte de MK, elle comptait 13 appareils avant sa mise en administration volontaire le 22 avril 2020. Une restructuration a permis de réduire la flotte à neuf avions comprenant les A350, les A330 NEO et les ATR 72. Six avions, soit deux A340, deux A319 et deux A330, ont été jugés excédentaires par rapport aux besoins. Un des deux A330 est en location et des négociations sont en cours pour résilier le bail. Les cinq autres ont été vendus dans des conditions de marché difficiles.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x