Trafic allégué de psychotropes: le propriétaire de pharmacies Lalldhun Bissoonauth, libéré, nie les allégations

Avec le soutien de
[Photo D'illustration] 

[Photo D'illustration]

«Tout ce que j’ai dit lors de ma Precausionary Measure faite en mai contre le patron des Casernes centrales expliquerait tout. Je n’ai pas plus de précisions à apporter.» Propos de Lalldhun Bissoonauth, propriétaire d’une chaîne de pharmacies, sorti de la clinique à la suite de son malaise survenu lors de son arrestation le 18 septembre. Il a fait valoir son droit au silence hier. Les enquêteurs de la Criminal Investigation Division de Piton réclamaient sa version des faits dans le cadre de l’enquête sur le trafic de psychotropes allégué.

En présence de son homme de loi, Me Assad Peeroo, Lalldhun Bissoonauth a nié hier les allégations de trafic de prescriptions et de psychotropes. L’homme de 68 ans a par la suite comparu devant la cour de district de Pamplemousses, où il a été libéré contre une caution de Rs 20 000 et a dû signer une reconnaissance de dette de Rs 40 000.Le sexagénaire a rappelé qu’il avait consigné une déposition le 12 mai de cette année contre le haut gradé au poste de police de Fanfaron car il «m’a menacé avec ces mots : ‘mo pou met ladrog dan to farmasi ek mo pou fer twa dans toupi’.» Le propriétaire de pharmacies estime qu’il est victime d’un coup monté, son fils étant en procédure de divorce avec la fille de l’actuel patron des Casernes centrales.

Pour rappel, cette affaire a éclaté le 14 septembre, suivant l’arrestation du généraliste Dhivish Soobhug à l’hôpital SSRN, soupçonné d’être de connivence avec son ami, le Dr Nitish Bissoonauth, et l’oncle de ce dernier, Lalldhun Bissoonauth. Alors qu’il est reproché au Dr Soobhug d’avoir prescrit plusieurs ordonnances à la demande du propriétaire qui lui aurait remis Rs 400 par prescription et Rs 45 000 pendant ces trois derniers mois, 60 capsules de Pregabalin et de 28 ordonnances médicales ont été retrouvées dans sa poche de pantalon et saisies; et dont la valeur marchande est estimée à Rs 15 000. Le deuxième statement du Dr Soobhug, qui a retenu les services de Me Gavin Glover, Senior Counsel, et Me Rishi Bhoyroo, est attendu incessamment.

Par ailleurs, le neveu de Lalldhun Bissoonauth, le Dr Nitish Bissoonauth, affecté à l’hôpital SSRN et qui se trouve sous le coup d’une arrestation, donnera sa version des faits lundi en présence de Me Amira Peeroo. Toujours est-il, selon nos recoupements, qu’il est admis à la clinique depuis samedi dernier.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x