Attaque de rottweilers: toujours pas de trace des chiens

Avec le soutien de
Roddy Venkatasami a été provisoirement inculpé sous une accusation de «causing involontary wounds and blows by negligence». © Kiranchand Sookrah

Roddy Venkatasami a été provisoirement inculpé sous une accusation de «causing involontary wounds and blows by negligence». © Kiranchand Sookrah

Roddy Venkatasami a passé la nuit en cellule. Le propriétaire des deux rottweilers, qui avaient sauvagement agressé un auditeur à la rue Mère Barthélémy, a été arrêté hier matin, jeudi 23 septembre. 

L’homme de 40 ans a ensuite été traduit en cour de Port-Louis quelques heures plus tard. Il fait face à une accusation provisoire d’involontary wounds and blows by negligence, en vertu de l’article 239 du Code pénal et de l’Animal Welfare Act. 

La police a objecté à sa remise en liberté et il a été reconduit en cellule policière. Roddy Venkatasami était recherché depuis lundi. La police s’est présentée à son domicile mardi, mais il n’y était pas. 

Si, jugé coupable, Roddy Venkatasami risque une peine d’emprisonnement ne dépassant pas un an et une amende d’au moins Rs 100 000. 

Des voisins avaient indiqué que des plaintes ont souvent été faites à l’encontre du propriétaire, même à la police, concernant les deux rottweilers mais aucune action n’a été prise. 

Pas inconnu de la police

Or, Roddy Venkatasami n’est pas inconnu des services de police. En janvier de cette année, ce commerçant avait agressé et menacé de tuer un policier à Terre-Rouge, à la suite d’une dispute. Il avait également été blessé et avait reçu des soins à l’hôpital. 

Les deux rottweilers sont, pour leur part, toujours introuvables. Selon les informations, les molosses ont été transportés chez des proches après l’agression sauvage. 

Dans la nuit de samedi à dimanche, la victime, un auditeur de 43 ans, se rendait à la boutique appartenant à Roddy Venkatasami. Arrivé à la rue Mère Barthélémy, il a été surpris par les deux rottweilers. 

Il savait que les choses n’allaient pas être faciles à ce moment-là. Ses appels à l’aide sont restés vains. Une voiture est passé à côté de la victime, mais le conducteur ne s’est pas arrêté non plus. 

Après que les deux molosses sont partis, le quadragénaire a pris son courage à deux mains et s’est relevé pour se rendre à l’hôpital Jeetoo.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x