«Antipatriotisme»: labou pé mok lamar?

Avec le soutien de

À la MBC lors du JT, mercredi. On accusait «l’express» d’être antipatriotique, en raison d’un article paru sur notre site concernant la situation sur le Covid. Hier encore, le Premier ministre en a rajouté une couche. Mais les «accusateurs» ne devraient-ils pas balayer devant leur porte ? Ti koson pé riy néné so mama ?

Sollicité pour une réaction à la suite de ces accusations d’antipatriotisme, Osman Mahomed nous dit que cela l’a fait sourire. En pensant notamment à la situation «ambiguë» prévalant à Agalega, une île qu’il connaît bien, ayant été là-bas à deux reprises en tant qu’ingénieur du gouvernement dans les années 2000. «L’affaire Agalega dérange à tel point qu’un ancien secrétaire permanent se demandait comment Maurice pourra, aux Nations unies, convaincre les autres pays qui l’avaient soutenue pour le retour des Chagos, quand elle ‘laisse partir’ Agalega. Cela, alors que nous sommes un pays souverain et qu’on ne peut pas dire que cela a été fait de force comme en 1965 lorsque la Grande-Bretagne a excisé les Chagos de notre territoire.»

Air Mauritius. «What’s in a name?»

Et pour Air Mauritius (MK), le gouvernement s’est-il montré patriote ? Pour Fabrice David, député du Parti travailliste qui suit le dossier de la compagnie nationale d’aviation, «c’est un big joke !» Il ne comprend pas pourquoi les intérêts de MK, qui est pourtant contrôlé par le gouvernement, ne sont pas pris en compte pour les droits d’atterrissage. «Pour les destinations desservies par MK, la priorité doit être donnée à notre compagnie nationale. Je demande donc, à nouveau, aux administrateurs et au gouvernement mauricien de faire preuve de bons sens et de patriotisme.» Et au sujet de la préférence accordée aux pilotes étrangers, mesure qualifiée d’antipatriotique par plusieurs employés de MK, il se pose la question suivante :«Que cache cette incompréhensible démarche des administrateurs de renouveler le contrat shortterm de six pilotes expatriés alors que 18 pilotes mauriciens sur contrat longue durée sont actuellement en leave without pay et ce, sur une période pouvant aller jusqu’à cinq ans ?» La réponse : un geste patriotique, sans doute !

Souveraineté alimentaire

Étant patriote ne signifie-il pas défendre la souveraineté alimentaire aussi ? Que pense Kreepaloo Sunghoon des appels au patriotisme du gouvernement ? «Cela fait rire et en même temps me met en colère.» Pour le président de l’Association des petits planteurs, «déjà avant l’arrivée du Covid, le gouvernement n’a rien fait pour promouvoir l’autosuffisance et la sécurité alimentaires. Et même après la terrible expérience de fermeture des frontières de 2020, on n’a pas appris les leçons en dépit des promesses». Pour lui, non seulement la production alimentaire locale aide la patrie mais donne du travail aux Mauriciens. Il nous rappelle qu’en six ans, notre production vivrière est passée de 112 à 90 tonnes, soit une chute de presque 20 %. Un exemple parfait de défense de la patrie !

Industrie locale

Lorsque le président de la fédération des PME, Amar Deerpalsing, a entendu des membres du gouvernement parler de patriotisme à la télé, nous dit-il, il a failli tomber de sa chaise. «Bien sûr, ajoute-t-il, les discours du Budget annoncent régulièrement faire la part belle à la production locale.Mais en même temps, Maurice signe des accords de libre-échange avec l’Inde et la Chine en nous disant de concurrencer avec ces deux puissances industrielles. Ce qui est pratiquement impossible !» Aucune étude d’impact a été faite auparavant, nous dit-il, ni des mesures d’accompagnement prises pour aider les entreprises locales. Lorsque nous signalons à Amar Deerpalsing que l’on prévoit d’exporter pour Rs 12 milliards de marchandises par an vers la Chine avec cet accord, il ne nous répond : «Rien que pour le sucre, nous n’arrivons pas à produire assez pour nous, alors…» Tout en nous rappelant que le prix du fret est passé de 900 à 7 000 dollars par conteneur en l’espace d’un an. «Ce sont les consommateurs qui trinqueront alors que le gouvernement ne pense même pas comment lancer des industries de substitution.» Amar Deerpalsing n’aura sans doute pas saisi le patriotisme subtil dans la signature de ces accords.

L’industrie du bâtiment et du génie civil pour les étrangers

Et Bruneau Laurette ? Quelle a été sa réaction face aux défenseurs de la patrie au sein du gouvernement ? «J’ai roulé par terre en m’esclaffant !» Les constructeurs, consultants, ingénieurs, architectes et ouvriers sont presque tous des étrangers, nous dit-il. «Et ils osent parler de patriotisme ! Les lois ont même été amendées pour faire la part belle aux étrangers aux dépens de nos professionnels en génie civil.» Et pour les travailleurs manuels mauriciens, c’est encore plus dramatique, ajoute-t-il. «Mais ce sont les pauvres qui sont les plus affectés.» Pour lui, le gouvernement devrait penser à ses travailleurs avant de penser à ceux d’autres pays «car ce ne sont pas eux qui vont voter aux élections». Il a aussi tenu à ajouter que les contrats pour l’achat de produits comme ceux contre le Covid ne sont décidés qu’en fonction du montant de la commission, pas de la patrie. «Au lieu d’acheter des médicaments pour le traitement des malades, le gouvernement commande en vrac des vaccins pour toute la population.» Mais n’est-ce pas du patriotisme que de penser à notre santé et en même temps qu’aux commissions ?

Prêts toxiques de la SBM

Pour un ancien directeur, la State Bank, propriété de l’État, rappelle-t-il, «a octroyé généreusement des milliards de prêts à des étrangers avec tellement de facilités et de confiance que ces hommes d’affaires sont partis sans rembourser alors que pour un petit prêt de Rs 50 000 aux Mauriciens, la State Bank réclame toutes sortes de garantie et n’hésitera pas à saisir les biens de l’emprunteur en cas de non-paiement». Mais comme certains dirigeants de cette banque sont aussi des étrangers, ajoute notre interlocuteur, «croyez-vous qu’ils vont penser à la patrie ?»

Ça dépend de quelle patrie on parle, non ?

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x