Accidents mortels: Deux personnes s’ajoutent à la liste des victimes

Avec le soutien de
(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration)

76 personnes décédées sur nos routes depuis le début de l’année. Hurrychand Bholah, 59 ans, et Shezad Mirza, 29 ans, sont les deux dernières victimes. Ils ont péri mercredi. Si le premier nommé a perdu le contrôle de sa voiture et a atterri dans un caniveau, le second a, lui, été fauché par une fourgonnette qui a continué sa route après l’accident. Les funérailles des deux victimes ont eu lieu hier.

Vers 16 h 35, mercredi, une patrouille de police a constaté une voiture dans un caniveau sur l’autoroute sortant à Nouvelle-France. Le conducteur, Hurrychand Bholah, était inconscient et prisonnier de cet amas de ferraille. Il a fallu l’intervention des pompiers pour l’en extraire. Le SA- MU l’a transporté à l’hôpital Jawaharlal Nehru, Rose-Belle, où son décès a été confirmé. Une autopsie pratiquée par le Dr Prem Chamane a attribué sa mort à une insuffisance coronaire qui lui a fait perdre le contrôle de sa voiture.

Shezad Mirza, un habitant d’Upper Vale, a, lui, été percuté par une fourgonnette sur la route principale de cette localité. Son épouse, qui était avec lui sur la moto, a été projetée sur plusieurs mètres. Le service d’urgence qui a été mandé sur place n’a pu que confirmer le décès de ce jeune homme. Son épouse a été transportée à l’hôpital SSRN, Pamplemousses, où elle est toujours admise. Son état de santé inspire des inquiétudes.

L’autopsie, pratiquée hier, a attribué le décès du jeune homme à de multiples blessures. Le conducteur de la fourgonnette, un quadragénaire habitant Goodlands, a été arrêté dans la soirée. Il a comparu en cour hier matin pour homicide involontaire. Il a été libéré sous caution.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x