Cyclisme | Jean-Hervé Louison: «Nous sommes conscients qu’il y a un gros travail à faire pour constituer une vraie pépinière»

Avec le soutien de
Pour Jean-Hervé Louison (en médaillon), le seul moyen de produire des résultats est de faire preuve de sérieux et de persévérance à l’entrainement.

Pour Jean-Hervé Louison (en médaillon), le seul moyen de produire des résultats est de faire preuve de sérieux et de persévérance à l’entrainement.

Les divers championnats nationaux de cyclisme sur route terminés, l’heure est à un premier bilan pour la nouvelle équipe technique nommée par la Fédération mauricienne de Cyclisme (FMC) le 1er juillet dernier. 

L’on a pu constater certaines choses qui nous ont interpellés lors des différents championnats. D’abord, sur le podium de la course sur route réservée aux élites hommes, on a retrouvé derrière le champion Alexandre Mayer, Yannick Lincoln, 38 ans et Thomas Desvaux, 42 ans. Au-delà du fait que les deux sont des compétiteurs de grande qualité, l’on est en droit de se demander où est la relève. Plusieurs participants plus jeunes n’ont pas terminé la course. Certains viendront surement dire que les 140 km étaient trop longs. Mais est-ce vraiment cela le problème ?

«Cela ne m’a pas étonné du tout de voir Yannick et Thomas sur le podium des championnats. Parce qu’il faut se rendre à l’évidence que de nos jours, les jeunes sont de manière générale ‘paresseux’. Ils trouvent toutes sortes de prétextes. A mon avis, le secret ce n’est pas l’âge mais le sérieux, la persévérance et le travail. C’est cela qui fait qu’un coureur produit des résultats», observe, sans ambages, Jean-Hervé Louison, co-entraineur national avec Jean-Claude Chelin.

Il est dommage, regrette notre interlocuteur, qu’il n’y ait qu’une petite poignée de jeunes qui montrent le bout du nez. «Les jeunes sont très attirés par la technologie. Je suis d’accord qu’il faut vivre avec son temps et que le progrès technologique a son importance mais on ne peut tout résumer à cela. Il faut souffrir sur le vélo. Le circuit de Sorèze est très dur et c’est dans une course dure que se distingue un vrai champion», assure le technicien. Celui-ci ajoute que certains devraient arrêter de penser qu’Alexandre Mayer et Christopher Lagane sont trop forts et qu’il n’est pas possible de les battre. «A la place, il leur faut travailler dur à l’entrainement pour s’améliorer.»

On a aussi noté que le championnat sur route junior n’a réuni que cinq coureurs cette année. C’est, semble-t-il, le plus petit nombre de ces dernières années. C’est inquiétant d’autant que l’on sait que la catégorie junior est l’antichambre de l’élite. «Nous sommes conscients qu’il y a un gros travail à faire pour constituer une vraie pépinière. Nous avons, certes, des académies mais il faut que ces jeunes comprennent qu’ils ont leur part à faire. On leur donne l’encadrement nécessaire mais ils doivent s’entrainer correctement. Auparavant, on se battait pour avoir notre place au sein d’une sélection. Maintenant, les jeunes ont trop tendance à tout attendre de la fédération, des clubs, du ministère des Sports. La mentalité est différente. Ils veulent d’abord du bon matériel mais le physique reste le physique et le travail reste la priorité», martèle Jean-Hervé Louison.

Par contre, s’agissant du cyclisme féminin, Jean-Hervé Louison dit entrevoir «une lueur d’espoir» avec l’émergence de quelques éléments de qualité ces derniers temps avec Raphaëlle Lamusse, Lucie Lagesse, Celia Halbwachs ou encore Julie Staub. «Ce n’est plus comme auparavant ou on ne comptait que sur Aurélie (Halbwachs-Lincoln) et Kimberley (Lecourt). Nous arrêterons bientôt une présélection féminine», fait ressortir notre interlocuteur.

«Nous avons des projets pour les filles. Il y a des compétitions à l’étranger que nous avons prévues à leur intention. Il est essentiel qu’elles se mesurent elles aussi au niveau international», conclut Jean-Hervé Louison.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x