Navin Ramgoolam: «C'est vrai que je ne suis pas vacciné pour plusieurs raisons...»

Avec le soutien de
Navin Ramgoolam a reçu un bouquet et une carte de bienvenue du Premier ministre indien, à l'All India Institute of Medical Sciences.

Navin Ramgoolam a reçu un bouquet et une carte de bienvenue du Premier ministre indien, à l'All India Institute of Medical Sciences.

De sa chambre d’hôpital, où trône un bouquet envoyé par le Premier ministre indien Narendra Modi, le leader du Parti travailliste a appelé «l’express», hier après-midi, pour une brève conversation à bâtons rompus...

Comment allez-vous ?

Je dois dire que je me sens mieux, remis du voyage qui a été un peu turbulent par moments. J’ai été agréablement surpris de voir un bouquet et une carte de bienvenue, signée du Premier ministre indien. Je vous enverrai la photo... (voir ci-contre)

Que disent les médecins par rapport à votre état de santé ?

Je me sens mieux et ils confirment cela. Bien évidemment, je suis soumis à une batterie de tests. Ma condition est stable.

Jusqu’à quand séjournerez-vous en Inde ?

Je ne sais pas encore. Les médecins ne m’ont rien dit encore à ce sujet. Cela risque de prendre un peu de temps…

«Je ne voulais pas emmener qui que ce soit avec moi, pas même Veena (…)»

Quelques semaines ?

Peut-être deux. Je ne sais pas encore.

Le fait que vous ayez choisi un nouveau venu, Dhaneshwar Damry, pour vous accompagner, cela ne risque-t-il pas de froisser les membres du PTr ?

Je ne voulais pas emmener qui que ce soit avec moi, pas même Veena, en raison de la situation sanitaire. Mais ce sont les services indiens qui m’ont demandé d’emmener quelqu’un pour faire la coordination entre l’Inde et Maurice par rapport aux papiers administratifs. Ils ont suggéré Dhaneshwar Damry parce qu’il connaît bien la Grande péninsule et son fonctionnement (NdlR, l’épouse Dhaneshwar Damry est Indienne).

Est-ce vrai que vous auriez refusé d’aller à l’hôpital ENT ?

Non. La question ne s’est jamais posée. En fait, je dois vous dire que je croyais que je traînais une vilaine grippe. J’avais fait un test rapide moi-même, qui s’est révélé négatif. Je pensais alors que c’était une pneumonie, et comme mon état empirait, je suis allé à la clinique Darné. Vous connaissez la procédure : il faut faire un test de dépistage avant d’entrer dans la clinique. C’est ce test qui a révélé que j’étais positif. Sur les conseils de mes médecins, je suis alors allé à la clinique Wellkin, qui a une autre procédure. Le temps que mon test PCR à Candos confirme que j’avais contracté le virus, la nouvelle avait fait le tour de l’île… À Maurice, on était inquiet car j’avais pris un peu de temps avant de commencer le traitement... ils ne voulaient pas prendre de risque, d’où la décision de venir en Inde. Décision prise après discussion avec le Prime Minister’s Office.

Le fait que vous ne soyez pas vacciné n’a pas compliqué la donne ?

Non, aucun médecin, même ici, ne m’a dit cela. Ils confirment par contre que mon traitement a été retardé parce que je croyais que j’étais négatif. Vous savez, j’avais pris toutes les précautions possibles et j’avais limité mes sorties. Mais en politique, si vous ne sortez pas, les gens ne sont pas contents, ils veulent vous voir.... et voilà, j’ai finalement chopé le virus, je ne sais toujours pas comment. Pour en revenir à la vaccination, c’est vrai que je ne suis pas vacciné pour plusieurs raisons...

Êtes-vous inquiet ?

Non, je me sens mieux, même si je tousse un peu. Je suis entre de bonnes mains et je tiens à remercier, au nom de Veena et de moi-même, tous ceux qui prient pour moi. Cet élan de sympathie, que ce soit au sein du parti ou de la population, nous a touchés. Comme je vous l’avais dit, je suis là pour me soigner et je vais bientôt revenir...

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x