Parti travailliste: un triumvirat pour coordonner les activités

Avec le soutien de

Navin Ramgoolam, le leader du Parti travailliste (PTr), en traitement en Inde, comment cela se passe au niveau du parti ? C’est un trio composé de Patrick Assirvaden comme président, Arvin Boolell, comme chef de file des parlementaires, et Shakeel Mohamed, un des anciens du parti, qui coordonne les activités du PTr, en attendant le retour du leader. C’est ce que nous a indiqué Shakeel Mohamed.

L’élu du numéro 3 Port-Louis maritime – Port-Louis Est ajoute que d’autres parlementaires seront aussi consultés s’il y a des activités à organiser. Selon lui, c’est «business as usual», d’autant que Navin Ramgoolam suit de près les évènements à Maurice. «Hier matin, il m’a téléphoné. Il m’a donné de ses nouvelles, qui sont rassurantes, mais aussi ensemble on a passé en revue les actualités du pays.»

Shakeel Mohamed soutient qu’à part la cérémonie de dépôt de gerbes qui se tiendra le samedi 18 septembre au samadhi de sir Seewoosagur Ramgoolam à l’occasion de l’anniversaire de sa naissance, il n’y pas de grandes activités prévues après. «Arvin Boolell, toujours accompagné d’autres parlementaires, animera les conférences de presse.»

L’avocat-parlementaire du PTr souligne que de temps en temps, des rencontres avec d’autres parlementaires se feront via Zoom pour parler de politique. «Quand l’Assemblée nationale siège, nous nous faisons un devoir de nous rencontrer au moins une fois par semaine, mais avec les congés parlementaires, il n’y avait pas eu de telles réunions. Mais bien avant la reprise des travaux, il y aura des sessions Zoom entre nous.»

Invité à dire s’il a des consultations avec Patrick Assirvaden et Arvin Boolell pour dire que le PTr se présentera seul aux élections municipales si elles se tiennent dans un avenir proche, Shakeel Mohamed a répondu qu’il s’en tient à ce que Navin Ramgoolam a dit il y a moins de deux mois de cela. «Entre cette déclaration et aujourd’hui (NdlR : hier), il n’y a eu rien de changé dans la stratégie politique du parti. En tout cas le PTr n’ira pas à ces élections avec le MSM. Il faut être naïf pour croire à un tel scénario.»

Concernant Daneshwar Damry, Shakeel Mohamed soutient qu’il le connaît très bien. «C’est quelqu’un de très jovial et très intelligent. Il n’est pas député pour le moment mais de là à le présenter comme successeur au leadership du parti, c’est sans doute des rumeurs sont alimentées par les adversaires du PTr.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x