Mondial-2022: la Pologne s'arrache et freine l'Angleterre

Avec le soutien de
L'attaquant polonais Robert Lewandowski, aux prises avec les milieux de terrain anglais Declan Rice (g) et Kalvin Philipps, lors des qualifications européennes pour le Mondial-2022 au Qatar, le 8 septembre 2021 à Varsovie.

L'attaquant polonais Robert Lewandowski, aux prises avec les milieux de terrain anglais Declan Rice (g) et Kalvin Philipps, lors des qualifications européennes pour le Mondial-2022 au Qatar, le 8 septembre 2021 à Varsovie.

Un but dans le temps additionnel a permis à la Pologne d'arracher le nul (1-1) contre l'Angleterre, mercredi, à Varsovie, dans le groupe I de qualification pour le Mondial-2022, même si les visiteurs restent solidement en tête.

Avec 16 points, les Three Lions n'ont plus leur bilan parfait dans ce groupe, mais ils gardent 4 longueurs d'avance sur l'Albanie (2e) et 5 sur la Pologne (3e).

Ce déplacement à Varsovie, dans une ambiance hostile et face à l'équipe de Robert Lewandowski, était sans doute le test le plus ardu dans ce groupe pour les hommes de Gareth Southgate et ils ont fini par céder en fin de match après l'avoir contrôlé pendant 80 minutes.

Le sélectionneur avait choisi de remettre le onze de départ aligné en Hongrie (4-0), il y a six jours, après avoir aligné une équipe entièrement remaniée contre Andorre (4-0) pendant le week-end.

Les Anglais s'en sont remarquablement tiré pendant longtemps, faisant une nouvelle fois preuve d'une grande solidité défensive.

Pourtant Southgate, qui n'a fait aucun remplacement pendant le match, avait averti que ses joueurs devraient se montrer parfaits dans la défense et le pressing. Il sera donc sans doute mécontent de la façon dont ils ont semblé perdre le fil en toute fin de match.

Le serial buteur Lewandowski avait été bien contenu, se contentant d'une demi-occasion en première période - une déviation lobée trop molle pour tromper Pickford (29e) - et une autre, sur une frappe lointaine et à ras de terre (71e), en seconde.

L'action la plus dangereuse pour les locaux avait été ce dégagement contré du gardien Jordan Pickford, qui a été assez prompt pour reprendre la balle avant qu'elle ne franchisse la ligne (81e) mais qui semblait trahir la nervosité qui a semblé gagner les Anglais.

Sur l'une de leurs dernières cartouches, Lewandowski, excentré, a déposé un centre piqué sur lequel s'est jeté avec conviction Szymanski pour faire chavirer le stade (1-1, 90+3).

Un point pas non plus scandaleux pour les Polonais, l'attaque anglaise n'ayant pas été resplendissante, malgré une possession de balle nettement positive.

Le quatuor offensif composé de Mason Mount, Raheem Sterling, Harry Kane et Jack Grealish a beaucoup combiné et essayé d'alterner percussions, dribbles et combinaisons pour forcer l'arrière-garde des rouges et blancs, mais les occasions ont aussi été rares.

Une frappe en angle fermé un poil trop croisée de Grealish (46e) et une tête de Harry Maguire qui a échoué sur le poteau (60e) ont néanmoins fait passer des frissons dans le dos des supporteurs polonais.

Il a finalement fallu attendre une frappe lointaine fouettée et flottante de Kane pour tromper Wojchiech Szczesny masqué par Jan Bednarek au départ pour que les Three Lions trouvent la faille à la 72e.

Avec encore des déplacements en Andorre et à Saint-Marin, ainsi que les réceptions de la Hongrie et de l'Albanie au programme, l'Angleterre a cependant encore largement son destin entre ses mains pour s'adjuger le billet direct pour le Qatar qu'offre la première place du groupe.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x