Déplacement: «Le Trochetia» de retour, les Agaléens poireautent toujours

Avec le soutien de
Pendant ce temps, la transformation d’Agalega par les Indiens d’Afcons ne décélère pas.

Pendant ce temps, la transformation d’Agalega par les Indiens d’Afcons ne décélère pas.

Le ministre de l’Économie bleue avait avancé la date du 13 septembre pour le retour de nos compatriotes à Agalega à bord du Mauritius Trochetia. Or à hier, ces derniers attendaient toujours d’être contactés par «l’Outer Islands Development Corporation» pour leur quarantaine à effectuer avant leur départ. Le navire est là depuis vendredi. Côté travaux, ça va bien plus vite sur l’archipel…

Le navire passagerscargo a jeté l’ancre à PortLouis le vendredi 3 septembre, après plus de quatre mois d’absence. Le Mauritius Trochetia avait mis le cap sur le Sri Lanka le 12 avril pour des réparations en cale sèche. Mais, au port de Colombo, le Covid-19 est passé par là, infectant la majorité (22) des 28 membres d’équipage. Équipage qui, en sus de Mauriciens, comprend deux Malgaches, deux Russes et un Ukrainien. Ce n’est qu’une fois les malades rétablis que le Mauritius Trochetia a enfin pu remettre le cap sur Port-Louis.

Vaccin et quarantaine

Depuis son arrivée, le 3 septembre, il fallait, selon le protocole, attendre 14 jours, le temps que ses occupants terminent leur quarantaine, avant qu’ils puissent débarquer du bateau. Ensuite, pour que les 42 Agaléens bloqués à Maurice, depuis bientôt plus de huit mois pour certains, puissent à leur tour, embarquer pour un retour dans leur archipel.

Si le ministre de l’Économie bleue et de la pêche, Sudheer Maudhoo, avait avancé la date du 13 septembre pour le retour de nos compatriotes à Agalega à bord du Mauritius Trochetia, il est un fait qu’à hier, ces derniers attendaient toujours d’être contactés par l’Outer Islands Development Corporation (OIDC) pour leur quarantaine.

«Lundi dernier, nous avons été appelés au bureau de l’OIDC où on nous a remis une lettre. Dedans, on nous a uniquement informés qu’on devait tous nous faire vacciner avant le voyage et que nous aurons à effectuer 14 jours de quarantaine. Sauf qu’aucune date ne nous a été communiquée», soutient Franco Poulay, une des voix du groupe d’Agaléens bloqués dans l’île principale de la République.

Il confie que depuis la petite lueur d’espoir de l’OIDC en début de semaine dernière, des familles sont allées déposer leurs bagages, dont des produits essentiels pour leur subsistance, dans un conteneur dans un entrepôt de l’OIDC à Pailles. Conteneur qui sera embarqué sur le Mauritius Trochetia pour le voyage. «Nous sommes tous dans l’incertitude comme nous ne sommes toujours pas fixés sur la date du départ et encore moins celle de la quarantaine. Ces familles se retrouvent embarrassées aujourd’hui», conclut Franco Poulay.

Selon le site «Vessel Finder», le navire passagerscargo a été localisé depuis le 3 septembre.

Un bateau à leur disposition sans un sou

Les Agaléens bloqués à Maurice avaient, avec l’aide de groupes de soutien ici à Maurice, pu trouver un bateau pouvant les ramener dans leur archipel. Le Chantier naval de l’océan Indien (CNOI) avait mis à leur disposition le navire «La Curieuse». Sauf qu’il fallait réunir Rs 2 millions pour entreprendre le voyage. Une opération de levée de fonds était alors d’actualité. Depuis, Franco Poulay nous apprend que le CNOI avait pu trouver un autre bateau pouvant rapatrier tous les 42 Agaléens le 18 septembre, et sans aucun frais. «Nous avons fait parvenir un courriel à l’OIDC pour l’en informer et solliciter son autorisation. Le courriel est resté sans réponse à aujourd’hui», regrette notre interlocuteur.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x