[Portrait] Me Bushan Deepchand: l’avocat qui a bataillé pour Lucienne Anodin

Avec le soutien de
Bushan Deepchand est reconnu pour avoir remporté la quasi-totalité des affaires qu’il a traitées.

Bushan Deepchand est reconnu pour avoir remporté la quasi-totalité des affaires qu’il a traitées.

Me Bushan Deepchand, Solicitor of Senior Courts of England and Wales et directeur de Lambeth Solicitors, est détenteur du Mauritian Achievers Award UK pour l’année 2013 à 2016 et 2018 dans la catégorie professionnelle. Il savoure depuis peu une victoire dans le jugement du procès de Marie Lucienne Anodin. Cette Mauricienne de 85 ans avait été escroquée de Rs 4,5 millions. Une affaire impliquant Jason Mareemootoo, Andre Allen Vincatassin, «président en exil» des Chagos, Yiliana Hengari et Marie Dorothee. Marie Lucienne Anodin est décédée le 29 juin avant que le jugement ne soit prononcé. Rencontre avec cet avocat mauricien, marié et père de deux enfants, qui vit à Londres depuis plus d’une vingtaine d’années. 

C’est à Maurice en 2016 qu’il prend connaissance de cette affaire. «J’ai été présenté à M. Laval Nallacouty pour la première fois par un ami lorsque j’étais à Maurice vers juillet 2016. Après l’avoir écouté, j’ai eu pitié car il est enfant unique et voulait à tout prix la sauver sa mère. Il a frappé à toutes les portes, y compris celle de la police mauricienne et du hautcommissaire britannique, mais personne n’a pu l’aider.» 

Laval Nallacouty s’est rendu au Royaume-Uni en septembre 2016, mais très vite, il fait face à des soucis financiers. «Nous avions déjà commencé le procès judiciaire et nous étions dans un dilemme : abandonner le procès ou le poursuivre. Nous avons décidé de poursuivre l’affaire pour des raisons humanitaires sans être payés pour nos honoraires. Cette affaire a été un long combat de cinq ans. C’est long et parfois très difficile à gérer, mais ma satisfaction est que les accusés ont été reconnus coupables de ce qu’ils ont fait. J’aurais aimé que Mme Anodin soit là pour accueillir cette nouvelle», soutient l’avocat.


Son parcours

Après avoir terminé ses études secondaires, il a entamé un LLB. «Il était très difficile d’étudier la loi à cette époque car trouver le bon tuteur était difficile.» Le 18 septembre 2000, Bushan Deepchand se rend au Royaume-Uni avec son meilleur ami, Me Neelkanth Dulloo, qui exerce maintenant à Maurice, pour qu’ils étudient ensemble le droit. Bushan Deepchand obtient son LLB (Hons) de l’université de Wolverhampton en 2004. 

Il démarre sa carrière en tant qu’assistant dans un cabinet d’avocats à Surrey à temps partiel en 2006 tout en poursuivant ses études. Il développe un vif intérêt pour la pratique du droit de l’immigration après avoir rejoint un cabinet d’avocats spécialisé dans ce domaine en 2007. «Après avoir acquis une expérience significative en droit de l’immigration, j’ai été recruté en 2008 par un cabinet d’avocats à Londres, où j’ai commencé ma pratique à temps plein.» Outre son LLB (Hons), Bushan Deepchand est titulaire d’un diplôme d’études supérieures en pratique juridique et a récemment terminé sa maîtrise en pratique juridique professionnelle de l’University of Law en mars 2021. 

Maîtrisant l’«Immigration Points Based», mis en place en 2008, Bushan Deepchand se fait rapidement un nom dans la profession. Il est reconnu pour avoir remporté la plupart, sinon la totalité, des affaires qu’il a traitées devant le Tribunal de l’immigration. Sa notoriété s’est accrue non seulement au sein de la communauté mauricienne au Royaume-Uni, mais aussi au sein des communautés indienne, sri lankaise, pakistanaise, africaine ou encore sudaméricaine. «En septembre 2010, j’ouvre mon cabinet actuel, Lambeth Solicitors, à Brixton, dans le sud-ouest de Londres, et continue de servir la communauté locale et d’autres de différentes parties du monde», dit-il avec fierté.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x