Mauritius Turf Club: les dessous de la démission de Kamal Taposeea

Avec le soutien de
Kamal Taposeea a démissionné comme directeur du MTC et de sa filiale la Mauritius Turf Club Sports and Leisure Ltd.

Kamal Taposeea a démissionné comme directeur du MTC et de sa filiale la Mauritius Turf Club Sports and Leisure Ltd.

Après Nicolas Carosin et Jean-Gaël Basset, c’est au tour de Kamal Taposeea de démissionner des instances du Mauritius Turf Club (MTC) et de sa filiale, la Mauritius Turf Club Sports and Leisure Ltd (MTCSL). Un communiqué du MTC, signé de son président, Jean-Michel Giraud, jeudi 26 août, souligne que cette démission intervient à la veille d’un comité du conseil d’administration du MTC au cours duquel la révocation de Kamal Taposeea devait être débattue.

Le dernier communiqué en date du MTC est on ne peut plus clair. Les motifs d’une éventuelle révocation de Kamal Taposeea par le conseil d’administrations du MTC fait suite à la conclusion d’une enquête au sujet des transferts des opérations du MTC à la MTCSL. 

Si les conclusions de ladite enquête n’ont jamais été rendues publiques jusqu’ici, on soupçonne qu’il s’agit des nombreuses réunions de travail que l’ex-président du MTC a eues avec les officiers du ministère des Finances ainsi que ceux du Prime Minister’s Office (PMO), accompagné du Chief Executive Officer d’alors du MTC, Mike Rishworth. Il est reproché à Taposeea d’avoir signé un «non disclosure agreement».

«CV irréprochable»

Kamal Taposeea a préféré soumettre sa démission avant que le MTC, selon ses propres aveux, «n’entache mon curriculum vitae irréprochable». Cet avocat de profession répond à ses détracteurs qu’il «stand by the minutes of the board». Et que ce projet était connu de certains administrateurs avant d’être présenté aux membres du club lors de l’assemblée général élective de 2021.

En ce qui concerne l’enquête évoquée par Jean-Michel Giraud, Kamal Taposeea déclare n’avoir jamais eu vent d’une telle décision du MTC. «J’aimerai bien avoir une copie des conclusions de cette enquête hypothétique», a-t-il répliqué. Pour les partisans de Kamal Taposeea, on évoque que la raison derrière cette menace de révocation serait «une vindicte personnelle».

Reste qu’un autre administrateur se demande pourquoi Kamal Taposeea n’a pas jugé utile de défendre son cas devant le conseil d’administration prévu aujourd’hui : «Pourquoi a-t-il choisi de démissionner avant et, ainsi, laisser le doute planer sur les vraies raisons de ce désistement.». 

A cela, un partisan du clan Taposeea explique que celui qu’on cloue au pilori est «fatigué de se battre». «Il en avait assez de l’atmosphère pestilentielle qui régnait parmi les administrateurs.» D’où, a-t-il, renchéri, «la démission de Nicolas Carosin et Jean-Gaël Basset, qui en avaient assez d’être mis devant des faits accomplis».

Motion de «no-confidence»

C’est dire que l’ambiance au sein de la chambre des administrateurs, plus particulièrement entre Taposeea et le reste du groupe, n’est pas au beau fixe depuis un moment. Surtout lorsque Jean-Michel Giraud a été plébiscité lors de la dernière assemblée générale élective où les candidats jugés proche de Taposeea avaient mordu la poussière.

Plusieurs rencontres avec la presse se faisaient sans un Kamal Taposeea esseulé. A noter que les déboires du principal concerné avaient commencé avant l’arrivée de Jean-Michel Giraud. Il avait été confronté à une motion de «no confidence». 

Ses pairs de l’époque, à savoir Paul-France Tennant, Denis Doger de Speville, Nicolas Carosin et Anoop Madhow, lesquels, à l’exception de Carosin, sont toujours sur le board actuel de la MTC et maintenant de la MTCSL, étaient en désaccord avec sa politique d’avenir sur l’industrie hippique. Mais la motion n’a pas eu de suite.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x