Bloqué depuis deux ans à Madagascar: Eric Mukool espère retrouver son île Maurice…

Avec le soutien de

Trop c’est trop. Loin de son île natale, Eric Mukool suit l’actualité mauricienne de près et c’est avec beaucoup de chagrin qu’il regardait les Rodriguais et les Agaléens manifester devant le Parlement, voulant retrouver leur île, et il ne peut s’empêcher de penser à sa propre situation. Eric Mukool, un Mauricien âgé de 60 ans, se retrouve bloqué à Madagascar sans un sou en poche depuis deux ans et tente tant bien que mal de rentrer chez lui.

«Je suis bloqué à Madagascar et je n’ai plus d’argent pour vivre et même plus de travail. Je m’y étais rendu justement pour travailler. Toutefois, à l’annonce du confinement à Maurice, j’ai tenté de prendre le vol de rapatriement du 16 juin 2020 mais je l’ai raté», explique Eric Mukool qui depuis se retrouve sans logement et sans nourriture. Il ne peut que compter sur la générosité des Malgaches qui, expliquent-ils, ne peuvent plus trop l’aider car ils sont eux-mêmes affectés par le Covid-19.

Eric s’est retrouvé contraint à frapper à toutes les portes pour trouver une solution. «J’ai écrit aux députés Fabrice David, Patrice Armance et Dorine Chuckory. Fabrice David m’a conseillé et redirigé vers le Foreign Office», explique-t-il. Eric Mukool, qui s’est aussi tourné vers l’ambassade, a essuyé un énième refus. Il ne peut compter que sur la solidarité malgache pour survivre car ces derniers l’hébergent et le nourrissent.

Il déplore le fait qu’il n’a pu bénéficier de l’argent mis à disposition par le gouvernement. «Il y avait Rs 50 000 d’aide aux Mauriciens mais je n’ai pas eu cet argent. Je dois Rs 30 000 de loyer et le propriétaire en colère a retenu mon passeport, figurez-vous. Cette situation me met encore plus dans les problèmes car je suis cette fois confronté à un manque d’argent pour payer les tests PCR et autres frais de transport.» Eric Mukool a dû vendre ses effets personnels pour subvenir à ses besoins, dont ses téléphone, ordinateur et bijoux, entre autres. Il repense à sa maison à Maurice dans le quartier de Résidence Vallijee et explique que son agent de sécurité l’a soutenu en lui envoyant de l’argent.

Afin de rentrer au pays, Eric Mukool a lancé une collecte de fonds et il espère avoir l’argent nécessaire pour fouler à nouveau le sol mauricien. «Les politiciens font la sourde oreille mais je suis sûr que les Mauriciens sauront se montrer solidaires», explique-t-il. En attendant, il a rencontré un autre compatriote, Diness Siboo, qui attend lui aussi de pouvoir rentrer au pays.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x