Cassis: un bébé dort sur un matelas posé à même le sol

Avec le soutien de
Photo publiée avec consentement de la famille.

Photo publiée avec consentement de la famille.

Leanne Curpen est âgée de quatre mois. Sa petite vie a été chamboulée lorsque la maison que ses parents louent à la rue Noor Mamode Osman, à Cassis, a été la proie des flammes dans la nuit de mercredi à jeudi. Lait, biberons, couches, vêtements, tout est parti en fumée. Heureusement quelques-uns se sont portés volontaires pour l’aider. 

Si elle ne comprend ce qu’il se passe autour d’elle, elle sait cependant que son environnement a changé. Ses deux soeurs, 11 et 14 ans, et son frère, 16 ans, la réconfortent autant que possible, mais la petite ne cesse de pleurer, certainement en manque du confort de son berceau. 

Depuis jeudi, elle a été placée dans un centre communautaire en compagnie de 29 autres personnes qui ont également perdu leurs maisons lors de l’incendie, à priori causé par une bougie. 17 enfants âgés de six à 17 ans sont aussi dans le centre. Mardi, les six familles ont été sommées de quitter le centre communautaire de Bain-des-Dames pour se rendre à celui de Résidence Valijee. Ce qui n’aide en rien les Edouard, les François, les Palmire, les Curpen et les Lafoudre, qui sont à présent dans une pièce de 1 000 pieds carrés. Certains ont quitté le centre, préférant rester sur le terrain qui abritait leurs maisons. «Nous n’avons pas le choix. On nous met dans une pièce avec 30 personnes. Où sont les restrictions sanitaires ? Nous devons sortir, faire des démarches… Nous ne savons sur qui ou quoi nous pouvons tomber…» explique Eddy Palmire.


NdlR : Si vous souhaitez aider ces familles, vous pouvez contacter le 2068200.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x