Covid-19 en entreprise: baisse de production, pertes de chiffres et de profits

Avec le soutien de
Malgré les pertes, des entreprises soutiennent que la santé reste primordiale.

Malgré les pertes, des entreprises soutiennent que la santé reste primordiale.

Au 6 août, environ 25 dortoirs contaminés étaient sous surveillance sanitaire, annonçait le National Communication Committee. Même si la santé et le protocole sanitaire restent la priorité, avec le manque de personnel, les activités tournent au ralenti. Étant réaliste, «on avait déjà prévu qu’il y aurait des cas», soutient le Chief Executive Officer (CEO) de Star Knitwear, Ahmed Parkar. 99 % des 1 400 membres du personnel de l’entreprise textile sont vaccinés. Environ 100 personnes ont été testées positives au Covid-19. L’impact le plus important, relate-t-il, a été à la fin de la semaine dernière. 

Vendredi, la direction a pris la décision finale de suspendre les opérations jusqu’au lundi 9 août. Le travail a été l’arrêt durant trois jours pour stabiliser la situation et les activités ont repris par le personnel testé négatif au Covid-19, soit petit à petit de 20 % à 50 %. La production principale reprend aujourd’hui et le CEO est confiant qu’avant la fin du mois, la reprise sera à 100 %. 

En vue du ralentissement des activités dans l’entreprise, les pertes sont inévitables. Ahmed Parkar explique qu’«une perte est enregistrée au niveau de la production, du chiffre d’affaires et des profits. Bien que l’on ne travaille pas, il y a un coût d’opération et il faut payer les salaires et veiller à d’autres besoins du personnel». Il indique que, pour l’instant, l’entreprise n’a pas pris de grand retard. «Nous pouvons négocier avec nos clients. Ils comprennent car c’est un problème mondial. C’est une période de crise exceptionnelle. Ils sont un peu plus conciliants en cette période. Parfois, il faudrait peut-être avoir recours au transport aérien alors que le coût reste supérieur au fret maritime.» 

Séparer le personnel 

Conscient que la contamination dans un dortoir est inévitable, il vise un plan d’action pour créer plus de capacités pour l’isolement et séparer le personnel, selon les jours de proximité pour éliminer les risques d’une fermeture totale. La supervision est aussi de mise. Des mesures plus strictes sont envisagées pour éviter la propagation. Le CEO de Star Knitwear est d’avis qu’il vaut mieux être transparent et réaliste. «Nous devons nous organiser car c’est une question de santé.» 

Au niveau de l’usine Princes Tuna Mauritius (PTM), un membre du personnel a été testé positif le 10 août et le nombre total de cas actifs à hier était de 387. Le site de Marine Road fonctionne selon un schéma de production normal et celui de Riche-Terre fonctionne à un niveau réduit. La direction indique que des protocoles rigoureux de distanciation physique et d’hygiène sont en place sur les deux sites, dans les dortoirs des travailleurs expatriés et dans les transports du personnel. 

La direction souligne que «seuls les cas négatifs résident dans les dortoirs. Tous les cas positifs ont été transférés dans des centres de traitement du ministère. Bien que tous les dortoirs de PTM restent en quarantaine, ils sont à nouveau sous le contrôle de PTM et de nombreuses personnes retournent au travail à travers un couloir sanitaire, ce qui permet aux collègues dont le test est négatif de se rendre au travail». 

Quant au CEO de SKC Surat, Suren Surat, il avance que des protocoles ont été mis en place par précaution bien que la compagnie ne compte qu’environ 22 employés étrangers sur 300. En outre, on ne mélange pas les employés des différents départements. Au cas où ils sont ensemble dans les dortoirs, on fait en sorte qu’ils n’aient pas de contact avec les Mauriciens. Ce qui n’est pas facile à faire, précise-t-il. Mais les précautions sont de mise pour ne pas se retrouver dans la même situation qu’en mars. Dans de tels cas, dit-il, il est toujours possible que l’entreprise fasse encore des pertes. Par ailleurs, la priorité reste le bien-être et la sécurité des collègues, rassure-t-on chez PTM et les autres opérateurs.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x