Air Mauritius: 1 000 employés sommés de plier bagage ?

Avec le soutien de
Avec une demande assez faible, et donc moins de passagers, la compagnie ne pourra, semble-t-il, pas honorer toutes ses dépenses...

Avec une demande assez faible, et donc moins de passagers, la compagnie ne pourra, semble-t-il, pas honorer toutes ses dépenses...

Sur les 2 300 employés d’Air Mauritius (MK), environ 1 000 sont excédentaires. C’est ce qui ressort d’une notice envoyée au Redundancy Board, lundi. Dans cette demande formulée pour virer, pour commencer, 18 pilotes mauriciens, les administrateurs d’Air Mauritius, par le biais du Senior Attorney Rajesh Bucktowansing, soulignent notamment que d’autres notices similaires au Redundancy Board ne sont pas à écarter au fur et à mesure de la restructuration de la compagnie. «If Air Mauritius goes into liquidation some 2 300 people will lose their employment. It is estimated that if the restructuring of Air Mauritius or its business is successful as a whole (including the present application), this will save at least 1 000 jobs», peut-on lire au chapitre de réduction des coûts du personnel.

Les administrateurs disent avoir jusqu’au 31 janvier 2022 pour mettre fin ou adopter les contrats de tous les employés d’Air Mauritius et aussi pour tenir la réunion des créanciers sous l’article 237 de l’Insolvency Act. Il est aussi évoqué qu’avant d’informer le Redundancy Board, des discussions entre les administrateurs et des représentants des syndicats du personnel menant dans la plupart des cas à des réductions salariales, ont eu lieu. Mais vu la situation financière de MK, ces baisses salariales ne sont pas suffisantes. Les administrateurs s’appuient une fois de plus sur le fait que la compagnie a beaucoup trop d’effectifs et qu’un certain nombre de ses employés sont superflus pour ses opérations.

Ils font ressortir qu’au-delà de l’impact de la pandémie du Covid-19 sur l’industrie du voyage, MK était déjà en détresse financière et qu’une des causes est une masse salariale trop élevée. MK, soulignent-ils, a une main-d’œuvre excessive, avec 244 employés par avion par rapport à la moyenne internationale pour des compagnies similaires qui est de 150 employés par appareil. Avant la pandémie entraînant la fermeture des frontières, soit en 2019, MK opérait 12 647 vols aller contre 4 593 en 2020 (à compter de fin mars).

Une fois de plus, ils réitèrent qu’une hausse des vols cargo n’est pas la solution aux difficultés financières de MK arguant que le business model existant du transporteur national, la configuration de sa flotte et la petite taille du marché domestique ne fait pas du fret une alternative viable. Par ailleurs, les administrateurs Sattar Hajee Abdoula et Arvind Gokhool confirment que malgré la réouverture des frontières, il y a peu d’engouement des passagers internationaux pour la destination Maurice. Toujours selon eux, avec les conditions sanitaires qui prévalent, les voyageurs de l’Union européenne optent pour des vols courts ou moyens courrier.

Ensuite, comme la situation sanitaire en Afrique du Sud, à La Réunion et en Inde est toujours alarmante couplée avec des restrictions de voyage, la demande provenant de ces marchés est toujours très basse. «As expected, demand for Mauritius is sluggish and a quick glance at the load factors for coming months confirms this tendency», notent-ils. De l’autre côté, les Mauriciens ne se bousculent pas non plus au portillon pour entreprendre des voyages à l’étranger en raison des conditions sanitaires dans des pays généralement très prisés comme l’Inde, l’Australie et la Chine, entre autres. Les réservations pour les prochains mois sont assez faibles basées sur la capacité de sièges programmés. Le taux tourne autour de 20 à 50 % dépendant des pays et des périodes de voyage. Les vols programmés durant les prochains mois ne généreront pas suffisamment d’argent pour permettre à la compagnie d’honorer ses dépenses pendant cette période car elle opérera toujours à perte.

La situation financière de MK en chiffres

- La location d’avions par an : 10,7 millions de dollars depuis le 31 mars 2021 contre 53,7 millions de dollars en mars 2020. (Le plan Pay as you go adopté pour certains bails).

-Masse salariale annuelle de MK et d’Airmate : Rs 1,8 milliard. Ce chiffre est appelé à passer à Rs 2,2 Mds à la reprise des emplois à temps plein.

- Réclamations potentielles en raison des billets inutilisés : 79, 3 millions d’euros depuis le 15 juillet 2021

- Réclamations potentielles sur des contrats de hedging de carburant : 9,3 millions de dollars depuis le 31 mars 2021.

- Le déficit actuel du plan de pension : Rs 5 milliards

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x