Des jumeaux pandas sont nés dans un zoo en France

Avec le soutien de

Huan Huan, la femelle panda prêtée par la Chine au ZooParc de Beauval, dans le centre de la France, a donné naissance à deux jumeaux en bonne santé dans la nuit de dimanche à lundi, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les deux petits plantigrades, nés peu après 01h00 lundi, viennent enrichir la famille panda du zoo, déjà forte de leur père Yuan Zi et de leur grand frère Yuan Meng, né le 4 août 2017.

«Les deux bébés sont roses. Les deux sont en parfaite santé. Ils ont l'air assez gros. Ils sont magnifiques», a réagi le président du ZooParc de Beauval, Rodolphe Delord, depuis le centre de contrôle du Centre de reproduction et de sauvegarde des pandas.

Une soigneuse du Centre de recherche sur le Panda géant de Chengdu, venue spécialement pour les naissances, a réussi à s'emparer de l'un des bébés pandas pour lui prodiguer les soins et le placer en couveuse. Ce premier bébé pesait 149 grammes à la naissance.

Le deuxième sera lui aussi examiné de près dès que l'une des deux soigneuses chinoises réussira à l'approcher.

Fin mars, les deux pandas géants, Huan Huan et Yuan Zi, l'une des principales attractions du zoo, avaient tenté de s'accoupler. Une insémination artificielle avait également été réalisée par précaution, la femelle panda n'étant féconde que 24 à 48 heures par an.

C'est grâce à cette technique que Huan Huan avait déjà donné naissance à son premier fils. Désormais âgé de 4 ans, le premier panda né en France pèse plus de cent kilos. Son jumeau n'avait, lui, pas survécu.

Les deux nouveaux nés n'auront des noms définitifs que dans 100 jours. Ils seront choisis par la Première Dame chinoise, a indiqué le zoo. 

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x