Musique: Nicholas Larché revient avec «Letan»

Avec le soutien de
Le chanteur Nicholas Larché a lancé, la semaine dernière, un single intitulé «Letan», qui donne un avant-goût de son album à venir.

Le chanteur Nicholas Larché a lancé, la semaine dernière, un single intitulé «Letan», qui donne un avant-goût de son album à venir.

Retour en arrière est le titre du prochain album du chanteur Nicholas Larché, qui s’était fait discret pendant quatre ans. Souvenez-vous en 2017, il nous faisait découvrir son opus intitulé Genesis, album de 11 titres dans lesquels il évoquait des problèmes de société. Quatre ans plus tard, ni les thèmes ni la musique de Nicholas Larché n’ont changé. Il a conservé des notes mauriciennes avec des touches d’inspiration de l’étranger, qui donnent à sa musique une signature particulière. 

Si avec Retour en arrière, on retrouve les problèmes de société qu’il décortique, c’est d’amour dont parlent neuf des titres. Parmi on découvrira les morceaux intitulés Prejuge ou encore Meme si, en guise d’avant-goût pour les fans. 

Qu’a donc fait le chanteur durant ses quatre années de silence ? «J’ai fait la promotion de Genesis pendant deux ans. Je n’ai pas sorti d’album, mais j’ai joué sur scène, notamment lors de soirées privées. Puis, je me suis retiré pendant toute une année pour penser ce nouvel album. J’avais besoin de ce temps de réflexion avant de me lancer dans un nouvel opus», explique le chanteur. 

Toutefois, il faudra attendre octobre pour découvrir Retour en arrière dans son intégralité. En attendant, il nous laisse entrevoir ce que sera cet opus avec le single Letan où sur des paroles d’une chanson d’amour, l’artiste nous invite à vivre «l’instant présent». Un titre qu’il dit avoir écrit bien avant la pandémie du Covid-19 mais qui reflète bien l’air du temps. 

Retour en arrière aurait dû voir le jour l’année dernière, mais c’était sans compter la venue à Maurice du nouveau coronavirus. «Nous avons tout arrêté et reporté à cette année. Mais c’était sans compter le deuxième confinement de 2021, qui nous a ralentis», souligne le chanteur. 

S’il avait souhaité se faire accompagner par la même équipe de musiciens qui l’a épaulé pour Genesis, cela n’a pas été possible cette fois, à cause des restrictions sanitaires. Toutefois, on retrouvera sur l’opus Alain Alfred (bassiste), Wendy Sooklall (clavier) et Patrick Desveaux (guitare). L’opus verra également la participation de Géraldo Pierre (piano) et de Christophe Bertin (batterie), entre autres. Chez les choristes, on retrouvera Ludmilla Ono et Isabelle Elissac. 

Nicholas Larché s’inspire de son vécu et de la vie en général pour écrire ses morceaux. Le public est ainsi appelé à se retrouver dans ses titres. «Certains des titres qui figureront sur Retour en arrière ont été écrits il y a plus de dix ans», explique Nicholas Larché, qui ajoute que «la vie est un cycle. Souvent, des situations se répètent. Certaines, qui m’ont inspiré, ne viennent pas de mon vécu mais elles parleront à d’autres». 

Retour en arrière sortira en octobre, mois qui devrait marquer la fin de toutes les restrictions liées au Covid-19. «Avec la pandémie, il est nécessaire pour les artistes de revoir leurs plans et voir comment faire leur musique atteindre le public. Car avec les restrictions, il est peut-être difficile pour les Mauriciens de se rendre chez les disquaires. Par conséquent, les ventes en ligne et directes des oeuvres des artistes au public sont privilégiées. Personnellement, je préfère ne pas faire de concerts virtuels et attendre la réouverture car je pense que le virtuel ne peut remplacer la chaleur transmise lors d’un concert en live». Espérons que nous pourrons voir Nicholas Larché et tous les autres artistes mauriciens bientôt sur scène.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x