Pranavsingh Dhunnoo: «Passer du système papier à l’ère digitale nous mettra dans une position unique»

Avec le soutien de
Pranavsingh Dhunnoo, médecin et auteur.

  Pranavsingh Dhunnoo, médecin et auteur.  

Le Dr Pranavsingh Dhunnoo lance son livre Pandemic and Beyond aujourd’hui. Le médecin, qui a déjà un parcours dans le domaine de la santé digitale, souhaite présenter ce sujet au grand public. Est-ce que Maurice, avec un système dépassé, est prêt à se mettre à l’ère digitale ? Le médecin en parle…

Comment est-ce que la pandémie entraîne l’évolution du système de santé?
Le système de santé traditionnel a été mis à rude épreuve depuis le début de la pandémie, et le passage à la médecine digitale a été obligé. Certes, le changement a été forcé et pas organique, mais maintenant que nous avons vu les avantages, nous pouvons espérer développer des moyens plus efficaces de soigner. Et heureusement que la technologie existait déjà. Par exemple, rien qu’en mars 2020, deux services de télémédecine ont été lancés. L’évolution a donc été la réalisation que les outils existent déjà et qu’il était temps de les utiliser.

Qui dit digital, dit sécurité des données. Y a-t-il un moyen infaillible pour la protection des données?
La sécurité des informations est primordiale, il existe des moyens pour l’assurer. Le blockchain existe déjà. Je ne dirais pas qu’il est infaillible, mais le plus approprié. Le coût peut être prohibitif, mais nous parlons là de la vie des patients, et peut-on mettre un prix dessus ?

Où en-est Maurice dans ce domaine?
Chacun pourra répondre à cette question en fonction de son expérience. Le constat que j’ai fait est que nous avons toujours un système traditionnel, basé sur les dossiers papier. Au-delà du risque de perte de dossier, il y a aussi le fait que ces documents peuvent être consultés sans que personne ne le sache.

De plus, on ne peut pas parler de télémédecine sans connexion internet, et la plupart des espaces de travail des médecins n’est même pas équipé de cela. Puis, je n’ai pas encore vu d’hôpitaux ou de cliniques qui encouragent les patients à contrôler leur santé à l’aide de capteurs.

Donc, n’est-il pas prématuré d’en parler dans le contexte local?
Bien au contraire, surtout après avoir vu ce que la télémédecine peut apporter pendant une pandémie. Si on n’en parle pas maintenant, quand le fera-t-on ? D’ailleurs, le système actuel nous met dans une position unique, où la transition se fera directement, sans passer par IT Health, un système qui rend l’administration des dossiers plus lourde car il faut entrer les données des patients dans un système. Au lieu de cela, on peut passer directement à la télémédecine.

Est-ce que la consultation à distance est fiable?
C’est fiable si on a les outils nécessaires. Il existe des dizaines de Remote health care apps et des appareils sont mis sur le marché très fréquemment. Malheureusement, toutes les compagnies ne donnent pas l’assurance des tests cliniques. C’est pour cela que les médecins de l’ère digitale doivent constamment savoir ce qui se passe dans le domaine.

Il faut aussi noter que ces appareils ne vont pas rendre le contact physique obsolète. Les premières visites peuvent être physiques pour que le médecin ait une idée de la santé de son patient. Par la suite, il peut recommander les appareils appropriés et poursuivre par la télémédecine. Bien sûr, si un patient n’est pas convaincu, il peut toujours se rendre aux urgences.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x